Le Conseil scientifique du Département de la médecine vétérinaire (ministère de l’Agriculture et du Développement rural) vient de choisir la compagnie NAVETCO pour la production du vaccin contre la grippe A (H5N1) baptisé «NAVET - Vifluvac». Ce vaccin est le résultat des recherches scientifiques menées depuis 2003 par l’Institut des biotechnologies (ministère des Sciences et des Technologies), le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et la compagnie NAVETCO.

En effet, 2003 marque l’année où la grippe aviaire causée par le virus H5N1 a été dépistée au Vietnam. En conséquence, l’État a décidé d’importer des vaccins produits en Chine, avec une facture de plusieurs centaines de milliards de dôngs chaque année. Outre ces dépenses importantes, les autorités compétentes se sont vite aperçues que ce vaccin n’était pas totalement adapté à la souche développée dans certaines provinces septentrionales. L’Institut des biotechnologies a ainsi contacté certaines organisations pour étudier la production d’un autre vaccin. En mars 2005, cet institut a reçu le vaccin NIBVG-14 de l’Institut des standards et de la qualité des produits biologiques de Londres (Grande-Bretagne), puis a enregistré le projet d’études sur la production du vaccin contre la grippe aviaire. La 2e phase de ce projet a été déployée de 2007 à 2008 en se concentrant sur l’évaluation du processus de production du vaccin H5N1.

Une ferme d’élevage de gallinacés à Xuân Mai (Hanoi) a été choisie pour la vaccination expérimentale. Les 1.500 volailles ont été divisées en deux lots, et seuls les 1.000 spécimens du premier se sont vus inoculer le vaccin. Résultat : entre 70% et 80% des animaux vaccinés ont créé des anticorps dans leur organisme aux normes internationales d’immunité.

En 2009, la compagnie NAVETCO a proposé et a été autorisée par le ministère des Sciences et des Technologies, ainsi que par celui de l’Agriculture et du Développement rural, à déployer le projet «Production expérimentale du vaccin contre le virus H5N1 pour prévenir l’épizootie chez les volailles», d’un investissement de 1,5 milliard de dôngs. Et le vaccin NAVET-Vifluvac a vu le jour. Il sera valable 12 mois à partir de la date de fabrication et devra être conservé au frais, entre 2°C et 8°C.

Par Quê Anh - Le courrier du Vietnam - 7 mars 2012