Le taux de refinancement passe mardi de 15 à 14%, selon un communiqué de la SBV publié sur son site internet. Il avait été abaissé pour la dernière fois en avril 2009 à 7%, et n'avait cessé d'augmenter depuis.

Le taux d'escompte descend de 13 à 12% et le taux quotidien des échanges interbancaires de 16 à 15%, des mesures prises "sur la base de la tendance à la baisse de l'inflation et de la situation de l'offre et de la demande sur le marché monétaire", a précisé la SBV. Le Vietnam connaît depuis de nombreuses années une forte croissance. Mais une inflation à deux chiffres, un déficit commercial important et une monnaie en chute libre ont forcé le Parti communiste au pouvoir à rechercher un nouveau modèle de développement.

Les autorités ont en particulier mis en place une série de mesures stabilisatrices, notamment en augmentant et en réduisant les investissements publics. Le Premier ministre Nguyen Tan Dung avait appelé la semaine dernière la SBV à faire des efforts pour soutenir l'appareil de production et le marché intérieur, espérant maintenir la croissance économique à un "niveau adéquat".

Le gouvernement a par ailleurs annoncé une hausse de 10% du prix du pétrole, une mesure qui inquiète les économistes sur la capacité du pouvoir à réaliser son objectif d'inflation à un chiffre en 2012. La hausse des prix au Vietnam, l'une des plus fortes dans le monde l'an passé, est revenue à 16,4% en rythme annuel le mois dernier, le taux le plus bas depuis 11 mois après les 23% d'août 2011. Le pays communiste a enregistré une croissance de 5,9% en 2011.

Agence France Presse avec Dow Jones Newswires - 12 mars 2012