Un blogueur vietnamien qui avait plaidé pour la démocratie a été condamné vendredi à cinq ans de prison pour "propagande" contre l'État communiste, a indiqué samedi la presse officielle, après la condamnation cette semaine d'un autre blogueur pour les mêmes accusations. Le Thanh Tung, 44 ans, a également été condamné par un tribunal de Hanoï à effectuer quatre ans de résidence surveillée après sa peine de prison, selon le quotidien du Parti communiste Nhan Dan.

Tung était accusé d'avoir écrit entre août 2009 et octobre 2011 des articles dénonçant les politiques de l'État et du Parti et de les avoir postés sur le site interdit du "Mouvement de la liberté et de la démocratie pour le Vietnam", selon le quotidien. Il s'était également exprimé en faveur du pluralisme, du multipartisme et de changements de la Constitution, a ajouté le Nhan Dan. Les accusations de propagande contre l'État et de tentative de renversement du régime sont régulièrement utilisées contre les dissidents dans un pays où le Parti communiste interdit tout débat politique.

Jeudi, un autre blogueur dissident, Dinh Dang Dinh, ex-enseignant et militaire de 49 ans, avait été condamné à six ans de prison également pour "propagande" contre l'État. Human Rights Watch avait alors dénoncé "l'intolérance (du Vietnam) envers la liberté d'expression". Selon l'organisation de défense des droits de l'homme, au moins dix militants pacifiques ont été condamnés à la prison depuis le début de l'année pour propagande contre l'État et au moins sept attendent en prison d'être jugés pour le même chef.

Agence France Presse - 11 Août 2012