AVI : Monsieur l’ambassadeur, qu’en est-il du développement des relations de coopération entre le Vietnam et la France au cours de ces dernières années?

Ambassadeur Duong Chí Dung : Je voudrais préciser avant toute autre chose que la France constitue toujours un des partenaires spéciaux dans plusieurs domaines, à savoir l’histoire, la politique, l’économie, la culture, pour ne citer qu’eux. Ces liens très diversifiés sont les piliers du développement des relations franco-vietnamiennes depuis toutes ces années.

Cette coopération bilatérale est toujours nourrie par la détermination politique marquée par l’échange des délégations de haut rang vietnamiennes et françaises dans l’un et dans l’autre pays, comme en témoignent les visites de l’ex-Premier ministre François Fillon au Vietnam et celles de dirigeants vietnamiens en France il y a peu.

Nos deux pays sont parvenus à se mettre d’accord sur l’orientation des relations de partenariat stratégique et les modalités d’organisation de «l’Année croisée» Vietnam-France et France-Vietnam en 2013, à l’occasion du 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques des deux pays (1973-2013). Bon nombre de mécanismes de négociations, d’orientations de coopération - politique, économique, commercial, de sécurité et de défense - ont été et sont modifiés ou perfectionnés, afin que ceux-ci soient plus efficaces et adaptés à la demande et aux intérêts de nos deux pays.

Toujours dans le domaine économique, malgré les impacts de la crise économique globale, la valeur des échanges commerciaux bilatéraux a atteint 2,8 milliards de dollars, soit une croissance de près de 30% par rapport à 2010. Les chantiers de plusieurs projets d’envergure bénéficiaire de l’Aide publique pour le développement (APD) sont accélérés, comme la construction de lignes de métro intra-muros, le montage et le lancement des satellites pour observer les ressources naturelles. Côté éducation et formation, plusieurs grands projets sont aussi en marche, notamment la construction de l’Université des sciences et technologies de France à Hanoi. La coopération décentralisée est particulièrement développée, une «spécialité» des relations de coopération traditionnelle franco-vietnamiennes.

AVI : Quel rôle joue le Vietnam dans la stratégie de développement des relations extérieures de la France avec l’Asie-Pacifique, notamment depuis que François Hollande a été élu président de la République ?

Ambassadeur Duong Chí Dung : L’Asie-Pacifique joue un rôle de plus en plus important dans la politique et l’économie globale, et plusieurs pays souhaitent intensifier leur rôle et leur présence dans ce secteur. Le Vietnam ne déroge pas à la règle, et joue un rôle politique et économique toujours plus important au sein de l’ASEAN et dans le maintien des relations de partenariat, d’alliance et de coopération sectorielles et interrégionales. Je pense que la France, de par son statut sur la scène internationale, continue à développer sa coopération multiforme avec cette région, et plus particulièrement avec le Vietnam, comme l’a mentionné François Hollande lors de son allocution prononcée à la 22e conférence diplomatique de France. En réalité, au cours de ces dernières années, malgré les énormes efforts que la France a déployés pour résoudre les difficultés dues à la crise économique et financière en Europe, elle continue à faire tout son possible pour intensifier ses relations avec l’Asie-Pacifique, améliorer celles avec l’Indonésie et l’Australie et s’intéresser à l’ouverture avec le Myanmar… Le ministre français de la Défense a exprimé lors du Sommet Shangri-La, tenu à Singapour, son vif intérêt sur les actuelles questions de sécurité dans la région. De plus, le rôle important du Vietnam dans la communauté francophone donnera un point d’appui supplémentaire à la France dans l’application de sa politique extérieure dans cette région. Le fait que les deux pays s’orientent vers les relations de partenariat stratégique et l’organisation des programmes de la célébration du 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques bilatérales en sont des exemples vivants.

AVI : Quels seront les grands projets et programmes entrepris durant l’Année croisée France-Vietnam et Vietnam-France en 2013, afin de faire des relations d’amitié et de coopération traditionnelle les relations de partenariat stratégique ?

Ambassadeur Duong Chí Dung : Selon les prévisions, bon nombre de projets et d’activités seront organisés sur l’ensemble de l’année 2013 et jusqu’au début de 2014 dans nos deux pays. Ces activités marqueront également un nouveau jalon dans le développement de la coopération franco-vietnamienne, avec l’intensification des échanges des délégations de dirigeants de haut rang, l’organisation de conférences et négociations afin de définir les nouveaux contenus et modalités de coopération bilatérale. Sans oublier la pléthore d’activités artistiques et culturelles organisées dans nos deux pays, avec projections de films, festivals gastronomiques, expositions, etc. Le tout dans l’optique de conserver et de mettre en avant la quintessence des cultures vietnamienne et française, mais encore de resserrer l’amitié entre les deux pays et d’approfondir les relations bilatérales.

Agence Vietnamienne d'Information - 1er Septembre 2012