C’est ce qu’a déclaré vendredi le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Luong Thanh Nghi devant l’appel d’offres international lancé le 28 août dernier par la CNOOC sur 26 lots gazopétroliers dont celui 65/12 situé à environ trois milles marins de Cây, une île de l’archipel vietnamien de Hoàng Sa (Paracels).

Luong Thanh Nghi a déclaré à la presse que cet appel d’offre constituait une sérieuse violation de la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoang Sa, qu’il va à l’encontre de la conception commune des dirigeants des deux pays, de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale, signée en 2002 par l’ASEAN et par la Chine.

Le Vietnam considère cet acte de la partie chinoise comme nul et non avenu. Le Vietnam exige de la Chine qu’elle annule immédiatement cet appel d’offre international concernant le lot pétrolier situé dans les eaux vietnamiennes, a souligné le diplomate.

Agence Vietnamienne d'Information - 1er Septembre 2012