Khuong, 39 ans, a publié l'année dernière une série d'articles condamnant la corruption de certains policiers, qui acceptent des pots-de-vin pour ignorer des délits. Pour les besoins de son investigation, le journaliste a emprunté l'identité d'un contrevenant dont la moto avait été saisie et aurait offert 15 millions de Dongs (570 euros) à un ancien officier pour la récupérer.

La police l'a ensuite arrêté car elle considère qu'il a payé ce pot-de-vin à des fins personnelles, et donc en dehors de ses activités journalistiques, a indiqué son avocat. Khuong a expliqué que ses actions ont été uniquement menées dans le cadre de ses articles et non à des fins personnelles. Son avocat a demandé au tribunal de permettre au directeur de la rédaction du journaliste de témoigner à propos des méthodes utilisées par les journalistes vietnamiens pour mener leurs enquêtes. Mais la cour a cependant refusé. Hoang Khuong est en garde à vue depuis le mois de février. Il risque six à treize ans de prison s'il est déclaré coupable. Le verdict est attendu vendredi.

Agence Belga - 6 septembre 2012