Pour le vice-président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture du Sénégal, Ibrahima Lô, qui s’adressait à l’assistance au nom du président Mamadou Lamine Niang, la promotion du commerce et la participation des investisseurs Vietnamiens au développement du pays, est une préoccupation de l’institution consulaire du Sénégal. M. Lô a, dans ce cadre, noté que la Cciad compte signer, avec la Chambre de Commerce du Vietnam, un accord de coopération « visant à appuyer le gouvernement du Sénégal et le secteur privé dans la définition et l’application de politiques et stratégies aptes à favoriser la croissance, l’amélioration de la compétitivité des entreprises et la création d’emplois ».

Après avoir souligné la faiblesse des exportations sénégalaises en direction du Vietnam, le vice-président de la Cciad, Ibrahima Lô, a mis l’accent sur la nécessité de mettre en place une politique de promotion des exportations vers cette destination qui a beaucoup d’opportunités d’affaires aussi bien pour le Sénégal que pour le Vietnam. D’où, selon lui, la nécessité de travailler au renforcement de la coopération bilatérale entre les institutions consulaires et les organisations patronales des deux pays.

Il a ajouté que des accords de partenariat peuvent être recherchés dans différents domaines, dont la promotion de l’offre d’exportation potentielle, notamment les produits horticoles, les produits de la mer, les produits culturels et de l’artisanat d’art et les télés services et la vente de la destination Sénégal afin d’attirer les investisseurs vietnamiens grâce aux régimes de préférences commerciales dont bénéficie le Sénégal sur le plan international.

Un autre domaine, dont les opportunités de partenariat doit être recherché, a souligné M. Lô, c’est celui du transfert de savoir-faire vietnamien dans la culture du riz en vue de permettre au Sénégal de renforcer sa production nationale. Il faudra, a-t-il déclaré, mettre l’accent sur la nécessité d’envisager un cadre de partenariat entre l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex) et la structure vietnamienne chargée de la promotion des exportations.

Pour le représentant vietnamien, Nguyen Ngoc Thang, directeur général adjoint de la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam, son pays et les Etats africains doivent renforcer leur coopération économique mutuellement avantageuse.

La représentante de l’Oif, Mme Angèle Bonana a, pour sa part, estimé que pour favoriser l’établissement de nouvelles relations d’affaires entre les espaces économiques francophones, plusieurs activités ont été menées conjointement : missions commerciales, rencontres de concertation, de plaidoyer, séminaires de renforcement de capacités, rencontres régionales acheteurs/ vendeurs sur les opportunités d’affaires dans les filières d’intérêt commun, appui au transfert de technologie et de bonnes pratiques.

Par Mamadou Sy - Le Soleil (.sn) - 19 octobre 2012