Selon une source au sein de la délégation russe, M. Medvedev se rendra à Hanoï le 6 novembre au soir, après avoir participé au Laos au 9e forum Asie-Europe (ASEM).

Le programme officiel de la visite du premier ministre russe prévoit des rencontres avec son homologue Nguyen Tan Dung, le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Nguyen Phu Trong, le président de l'Assemblée nationale Nguyen Sinh Hung et le président du pays Truong Tan Sang.

La délégation russe comprendra le vice-premier ministre Arkadi Dvorkovitch, le conseiller diplomatique Sergueï Prikhodko, le président de l'Agence spatiale (Roskosmos) Vladimir Popovkine, le directeur de l'Agence de l'énergie atomique (Rosatom) Sergueï Kirienko, le PDG de la Compagnie énergétique orientale Mikhaïl Chamchourine et d'autres responsables politiques et économiques.

Les deux parties envisagent de signer un accord intergouvernemental de coopération dans les recherches spatiales, ainsi qu'un mémorandum d'entente en matière d'efficacité énergétique. Selon la source, les deux pays adopteront également une déclaration sur la mise en place d'un groupe russo-vietnamien chargé des investissements.

Lors des négociations, les parties évoqueront probablement la création d'un centre d'approvisionnement de la Marine russe à Cam Ranh.

"Il n'est pas exclu que la partie vietnamienne réaffirme son désir d'associer ses partenaires russes à l'exploitation du site de Cam Ranh", a indiqué la source.

Avant la chute de l'URSS, la Russie possédait deux bases navales à l'étranger: l'une au Vietnam (Cam Ranh), l'autre en Syrie (Tartous). La base de Cam Ranh a été démantelée en 2001 suite au refus de Moscou de prolonger l'accord moyennant loyer (l'URSS utilisait la base gratuitement).

En juillet 2012, le commandant en chef de la Marine russe, le vice-amiral Viktor Tchirkov, a déclaré à RIA Novosti que Moscou étudiait la possibilité d'implanter des centres d'approvisionnement à Cuba, aux Seychelles et au Vietnam. Lors de sa visite en Russie fin juillet dernier, le président vietnamien a fait savoir que Hanoï était "disposé à fournir aux forces navales russes des avantages à Cam Ranh, ce qui devrait aider à promouvoir notre coopération militaire".

RIA Novosti - 31 octobre 2012