Lors de la Journée de la sécurité de l'information du Vietnam 2012 organisée vendredi à Ho Chi Minh-Ville par l'antenne du Sud de l'Association de la sécurité de l'information du Vietnam (VNISA), de nombreux spécialistes ont porté la même conclusion : les attaques, les introductions frauduleuses et les abus des hautes technologies et de l'Internet pour des affaires illégales s'avèrent encore fréquents.

Trinh Ngoc Minh, vice-président de l'antenne du Sud de la VNISA, a déclaré que le Vietnam, avec un investissement modeste dans la sécurité de l'information, subirait non moins de risques. En 2012, des sites webs d'entreprises et du gouvernement, mais également ceux des compagnies de sécurité informatique renommées du Vietnam, ont été victimes de hackers.

Selon Ngo Viet Khoi, directeur commercial de Trend Micro Vietnam, il est nécessaire de former du personnel spécialisé dans ce secteur, d'étudier et développer progressivement des outils de protection conçus en intégralité par le Vietnam.

Agence Vietnamienne d'Information - 19 novembre 2012