Ce dernier appartenait à Vietnam Oil and Gas Group et menait officiellement des études sismiques. Une façon de dire que le groupe d'énergie vietnamien effectuait des recherches préliminaires concernant les ressources en hydrocarbures que contient la zone.

La Chine revendique ces eaux, de même que plusieurs autres pays de la région. Mais Pékin ne cesse de hausser le ton sur ce dossier. Fin novembre, les autorités de l'île chinoise de Hainan, tout au sud du pays, ont autorisé leur police maritime à intercepter et expulser tout navire étranger dans ce que Pékin considère comme ses eaux territoriales.

Dans la région, l'exaspération à l'encontre de la deuxième économie mondiale est de plus en plus perceptible. Le 12 décembre prochain, une réunion est prévue entre diplomates du sud-est asiatique pour tenter d'élaborer une réponse commune face à Pékin. C'est le scénario que redoute la Chine, qui a toujours refusé de discuter ces dossiers autrement que sur un mode bilatéral. Autre conséquence qui exaspère les autorités chinoises, les Etats-Unis effectuent un grand retour dans la région, et en particulier au Vietnam. Une délégation d'officiels vietnamiens a notamment effectué une visite du porte-avion américain George Washington en octobre.

Par Gabriel Gresillon & Yann Rousseau - Les échos - 4 décembre 2012


PVN proteste contre la section d'un câble par des navires chinois

Le groupe national gazopétrolier du Vietnam (PVN) proteste contre la section par des navires de pêche chinois d'un câble de prospection sismique du navire Binh Minh 02, a affirmé Pham Viet Dung, chef adjoint du Département de recherche et d'exploration chargé du Bureau de la Mer Orientale au sein de PVN.

PVN a exigé des services compétents qu'ils demandent aux citoyens chinois de respecter la souveraineté du Vietnam au large de ses côtes, de ne plus perturber les activités des navires vietnamiens dont les navires d'exploration de PVN, a poursuivi Pham Viet Dung, en répondant à une question de correspondants à propos de cet incident survenu le 30 novembre dernier. Le navire Binh Minh 02 était alors en activité dans la zone maritime à l'extérieur du Golfe du Bac Bo, où il a rencontré nombre de navires de pêche chinois qui y opéraient, a rappelé Pham Viet Dung.

Quand les forces compétentes ont émis des signaux d'avertissement demandant aux bateaux de pêche de sortir de la zone d'opération du navire Binh Minh 02, deux navires chinois, immatriculés 16025 et 16028, se sont placés derrière le Binh Minh 02 et ont sectionné son câble de prospection sismique.

Le lieu de l'incident est à 17°26 de latitude Nord et 108°02 de longitude Est, à 43 miles marins de l'île de Con Co en direction du Sud-Est et à 20 miles marins à l'Ouest de la ligne médiane entre le Vietnam et la Chine.

Après l'accident, PVN a ordonné aux organes compétents et au navire Binh Minh 02 de réparer le câble d'exploration sismique.

Le 1er décembre à 14h, la réparation a été achevée et le navire a pu reprendre son activité d'exploration.

Agence Vietnamienne d'Information - 4 décembre 2012