Il avait également participé l'an passé à des manifestations contre les ambitions territoriales de Pékin sur des îles revendiquées par Hanoï en mer de Chine méridionale. "Plusieurs policiers l'ont arrêté au moment où il déposait sa fille à l'école. Ils ont aussi fouillé son bureau et pris des documents, et fouillé son domicile", a précisé son frère Le Quoc Quyet.

"Il a été arrêté à cause de ses positions politiques", a-t-il ajouté, précisant que la police avait indiqué à la famille qu'il serait inculpé pour un article du code pénal qui concerne notamment la fraude fiscale. Les autorités vietnamiennes n'ont fait aucun commentaire. Un autre célèbre blogueur, Nguyen Van Hai, alias Dieu Cay, avait été arrêté pour fraude fiscale avant d'être condamné à 12 ans de prison pour propagande contre l'Etat. Son procès en appel, avec deux autres blogueurs condamnés également à de longues peines de prison, devrait avoir lieu demain. Selon l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW), Quan fait partie de ces militants, blogueurs, avocats et intellectuels fréquemment détenus et harcelés par le régime communiste.

Hier, le premier ministre Nguyen Tan Dung, poursuivant une politique de répression de la dissidence en ligne, avait ordonné aux autorités de combattre quiconque utiliserait internet pour "diffamer et diffuser de la propagande contre le parti et l'Etat", selon le site officiel du gouvernement. Quan, un catholique, avait été emprisonné trois mois en 2007 pour "activités visant à renverser le gouvernement du peuple", mais avait été libéré après des protestations des Etats-Unis. En août dernier, il avait affirmé avoir été battu par la police et début décembre, il avait dénoncé la "pression" sur sa famille. "C'est terrible", avait-il déclaré, alors qu'un de ses frères et une cousine sont également détenus par la police.

Agence France Presse - 27 décembre 2012