Cette coopération, offre le cadre d'une nouvelle forme de coopération à long terme, qui permettra à Haïti de répondre à la sécurité alimentaire, l'un de ses principaux défis.

Le gouvernement d'Haïti espère que ces accords permettront à Haïti de brûler les étapes et de créer un système de production agricole résiliente. Alors que 2013 commence, ces accords se traduisent par des retombées positives concrètes, y compris la baisse du prix du riz.

Selon le Premier Ministre, Laurent Lamothe « L'objectif principal des accords que nous avons signés avec le Vietnam, est de trouver des moyens novateurs pour assurer la sécurité alimentaire pour tous nos citoyens. » Le plan stratégique du Premier Ministre, identifie les moyens d'atténuer les effets des événements naturels majeurs sur l'approvisionnement alimentaire d'Haïti et, de réduire sa dépendance sur l'importation de produits agricoles. L'objectif du gouvernement haïtien est de parvenir à l'autosuffisance dans sa production alimentaire.

L'expérience vietnamienne est particulièrement pertinente pour Haïti, qui importe la majorité du riz que ses citoyens consomment. Au cours des 30 dernières années, ce petit pays d'Asie du Sud, confrontés à des pénuries alimentaires périodiques au lendemain de la guerre avec les État-Unis est passé d’importateur de riz, à celui de deuxième exportateur mondial de riz.

L'amélioration est venue par l'augmentation des terres en culture, en s'appuyant sur la technologie (amélioration les semences), les techniques de production du riz de montagne et en reposant sa production sur des petits exploitants, plutôt que sur des domaines agricoles de grande tailles.

En 2011, le Vietnam produisait 40 millions de tonnes de riz par an, la plus grande partie cultivée sur 7,2 millions d'hectares, par quelque 10 millions de familles agricoles cultivant entre 1/2 et hectare.

Le Vietnam va fournir à Haïti une coopération technique, pour répondre à la production de riz et d'autres produits agricoles. Il enverra des experts pour aider à mettre en place un système progressif de la production de riz de montagne, qui comprend la mécanisation des techniques agricoles, les techniques de prévention de l'érosion des sols et l'introduction de variétés de riz résistantes à la sécheresse.

Les accords comportent quelques avantages immédiats pour Haïti, en effet, le Vietnam fournira Haïti 300,000 tonnes de riz par an à un tarif préférentiel, ce qui adressera les pénuries alimentaires périodiques. En conséquence, les Haïtiens débutent l’année 2013 avec un prix du riz 33% plus bas que l'an dernier.

Par ailleurs, dans le cadre de la nouvelle relation avec la compagnie vietnamienne Vietel, l'entreprise publique de téléphonie mobile, a fait don de 400 tonnes de riz pour le programme de cantine scolaire.

Haïti Libre - 4 janvier 2013