es militants, âgés de 24 à 55 ans, sont notamment accusés d'appartenir au parti Viet Tan, une organisation basée aux Etats-Unis qualifiée de "terroriste" par les autorités vietnamiennes.

Selon un document de la cour posté sur internet en décembre, ils sont poursuivis pour tentative de renversement du gouvernement communiste. Ils font partie d'un groupe de 17 militants, dont trois avaient été condamnés en mai 2012 pour "propagande contre l'Etat". Leurs cas avaient été considérés par les Nations Unies comme des exemples de détention arbitraire.

Les chefs de tentative de renversement du régime et propagande contre l'Etat sont régulièrement utilisés contre les dissidents depuis le lancement d'une campagne de répression contre la liberté d'expression fin 2009 au Vietnam, où le Parti communiste au pouvoir interdit tout débat politique.

Agence France Presse - 8 janvier 2013