La cour de l'ancienne Saïgon a tranché lundi en faveur de l'heureux gagnant, un Américain d'origine vietnamienne, qui avait vu s'afficher le jackpot, sur une machine à sous du casino de l'hôtel Sheraton de la mégalopole, en octobre 2009. A l'époque, le propriétaire de l'établissement avait refusé de payer la somme, en prétextant une erreur technique.

L'entreprise a expliqué au tribunal que les gains étaient plafonnés à 46 000 dollars. La justice a rejeté ces explications, estimant que le casino n'avait pas apporté la preuve d'une erreur de la machine. Le ressortissant américain avait pris une photo de l'affichage de la somme gagnée.

Le combat du gagnant n'est toutefois pas terminé, car les responsables du casino ont indiqué qu'ils feraient appel.

Agence France Presse - 8 janvier 2013