Le Service au commerce relevant de l'ambassade du Vietnam aux États-Unis vient d’avoir une séance de consultation avec les représentants de l'Administration d'import de l'Administration générale du commerce international (ITA en anglais), relevant du Département américain du Commerce (DOC), a-t-elle fait savoir

Le Vietnam a exprimé son insatisfaction et s’est officiellement opposé à cette plainte, a-t-elle indiqué. Cette plainte anti-dumping et anti-subvention publique pourrait avoir des répercussions néfastes sur le développement vigoureux des relations économiques et commerciales entre les deux pays.

Le gouvernement vietnamien réfléchira à une réaction appropriée, notamment juridique, pour défendre les intérêts légitimes de ses astaciculteurs, transformateurs et exportateurs de crevettes.

Si l'ITA accepte la plainte et impose des taxes anti-dumping et anti-subvention aux crevettes d'eau tiède importées du Vietnam, ce sera une décision injuste et une mesure de double taxation qui aura des impacts sur la vie de plus de 600.000 travailleurs vietnamiens de ce secteur.

Les représentants américains ont affirmé que les Etats-Unis examineraient sérieusement le point de vue du Vietnam et d'autres pays concernés, et que le DOC réglerait cette plainte de manière indépendante.

Le Département du Commerce des Etats-Unis a officiellement entamé vendredi une procédure à propos des plaintes déposées par certaines entreprises américaines qui accusent de dumping les entreprises exportatrices de crevettes du Vietnam et de six autres pays.

La Commission internationale du Commerce des États-Unis a ainsi mené une séance de débats publics en présence de représentants des entreprises américaines et des sept pays en question. Ces derniers ont pointé du doigt les manques de fondement de l’accusation selon laquelle les gouvernements de ces pays auraient accordé des subventions afin de réduire les prix des crevettes exportées aux États-Unis. Selon eux, si les prix des crevettes de ces sept pays sont modiques, c’est en raison des conditions naturelles favorables à l’élevage, des processus d’élevage et de transformation normalisés et de la main d’œuvre bon marché. Ce procès anti-dumping a simplement pour but de rechercher le protectionnisme, ce qui nuit aux intérêts des consommateurs américains.

En se basant sur les conclusions de la Commission internationale du Commerce des États-Unis sur ce procès qui devrait avoir avant le 11 février prochain, le Département américain du Commerce poursuivra les enquêtes et publiera en mars prochain une décisision préliminaire, la définitive ne sera connue qu’en juillet.

Agence Vietnamienne d'Information - 19 janvier 2013