Antérieurement, ce service avait déjà interpellé Nguyen Quoc Quan, membre de l'organisation réactionnaire à l'étranger "Viêt Tân" (soi-disant "Parti pour la réforme du Vietnam") le 17 avril 2012 à Ho Chi Minh-Ville, au motif d’activités subversives contre l'administration du peuple selon l'article 79 du Code pénal de la République socialiste du Vietnam.

Les services vietnamiens avaient en effet saisi des documents de Nguyen Quoc Quan en complète infraction à la loi du Vietnam. Reconnaissant les faits, il a demandé grâce pour retourner aux Etats-Unis.

Agence Vietnamienne d'Information - 30 janvier 2013