Ces avions devraient être livrés au Vietnam sans l’armement dans un premier temps. Cependant, avec le renforcement des relations américano-vietnamiennes, ces appareils pourraient être équipés d’armes. Le Vietnam recevra les avions P-3C qui proviennent de la réserve de la flotte américaine. Il s’agit des avions relativement récents qui pourront servir encore 20 ans après leur modernisation.

Le Vietnam, il ne peut pas vraiment choisir parmi les fournisseurs d’avions de patrouille. Ces appareils sont les principaux instruments de lutte contre les sous-marins. La Russie a depuis longtemps cessé la production des Il-38 etTu-142. Pour l’instant, elle procède à la modernisation de son parc existant. Ces avions ne sont pas très nombreux en Russie, c’est pourquoi il ne serait pas rationnel de les exporter. L’Europe a également arrêté de fabriquer ce type d’avions. Seuls les Etats-Unis ont lancé un programme de production d’avions de patrouille P-8 Poseidon. Les P-3C Orion qui n’ont pas encore entièrement exploité leur réserve, devraient donc être radiés de l’exploitation.

Le P-3C est un avion anti-sous-marin puissant et efficace. La livraison des avions de ce type au Vietnam, surtout s’ils sont armés, peut être une raison de préoccupation pour le commandement de la Marine chinoise.

La base pour les sous-marins nucléaires Yulin se trouve sur l’île de Hainan au Sud de la Chine. Cette base qui coûte des milliards de dollars renferme aussi des abris souterrains pour les bateaux, les entrepôts, des arsenaux, et un système complexe de protection. C’est ici que devraient se trouver des sous-marins de la classe 094 Jin dotés de missiles balistiques. Ensuite, ils devraient être remplacés par des sous-marins de la classe 096 Tan. La mer de Chine du Sud est la zone principale de patrouille pour les sous-marins nucléaires chinois. Et toute activité de renseignement de la marine américaine et de ses alliés dans cette zone provoque une réaction nerveuse de la part du gouvernement chinois. Par le passé, cela n’a déjà provoqué des incidents dangereux.

En comparaison avec les navires russes, les sous-marins chinois ont un certain retard technologique, considèrent les experts. Les avions P-3C étaient considérés comme un moyen très efficace pour faire face aux sous-marins soviétiques et russes, ce qui veut dire qu’ils représentent un danger encore plus important pour la Chine. En décollant des bases vietnamiennes, les aéronefs P-3C peuvent assurer la surveillance des réions de patrouille des sous-marins chinois.

La Chine devra prendre des mesures pour garantir la sécurité de ses sous-marins, notamment avec le porte-avions Liaoning. Ce dernier pourrait fermer une zone importante en mer de Chine méridionale pour les avions P-3C vietnamiens. Le premier porte-avions soviétique Amiral Kuznetsov, construit selon le même projet que Liaoning, était destiné à la même mission. Ce navire était destiné à protéger la zone de patrouille des sous-marins nucléaires et prendre sur soi les premiers tirs de l'ennemi, permettant ainsi de faire gagner du temps au gouvernement du pays afin que ce dernier puisse prendre une décision de riposte.

Par Vassili Kachine - Radio La Voix de la Russie - 20 avril 2013