"Avec l'ouverture d'une ligne directe sur la pêche, chaque partie sera avisée dans les 48 heures d'incidents impliquant la détention et le traitement de pêcheurs ou de bateaux de pêche de l'autre partie", a déclaré un haut responsable chinois du ministère de l'Agriculture, en charge de la pêche, Wang Ying, cité par le quotidien China Daily.

Le président vietnamien effectue sa première visite en Chine depuis sa prise de fonction début 2011. Il a été reçu mercredi par le président chinois Xi Jinping.

Le président Truong Tan Sang a également rencontré jeudi le Premier ministre chinois Li Keqiang.

La Chine revendique la souveraineté sur la quasi totalité de la mer de Chine du sud, une route maritime de première importance pour l'approvisionnement de la région, suscitant l'ire de ses voisins et notamment du Vietnam.

Cette mer est susceptible de receler d'importantes réserves pétrolières et gazières.

Pékin fonde sa revendication sur des cartes remontant aux années 1940.

La querelle entre les deux pays est régulièrement émaillée d'incidents entre pêcheurs, le dernier, survenu en mars, après que, selon Hanoï, un navire chinois eut ouvert le feu contre un bateau de pêche entré, selon Pékin, dans les eaux chinoises près des Paracels, petit archipel revendiqué par les deux pays.

Les bateaux de pêche chinois sont souvent escortés de navires militaires.

Le président chinois Xi Jinping a réitéré à son homologue vietnamien la volonté de son pays de régler le conflit par la négociation, selon la presse d'Etat.

"La Chine et le Vietnam doivent décider d'orienter et d'aller vers la recherche d'une solution politique à la question de la mer de Chine du sud, en prenant leur responsabilité devant l'Histoire et les peuples", a déclaré le président chinois cité par l'agence Chine Nouvelle.

"Nous devons partir de l'amitié sino-vietnamienne et du développement des deux pays, de sorte que le problème n'affecte pas nos relations", a-t-il ajouté lors de sa rencontre avec le président Truong Tan Sang.

Ce dernier l'a assuré que le Vietnam voulait aborder le problème via des consultations amicales, selon l'agence officielle chinoise.

Les deux pays ont également signé des accords dans les domaines de la défense, de l'économie et de la diplomatie.

Chine et Vietnam étaient entrés en conflit armé en 1988, faisant des dizaines de morts, pour le contrôle d'une partie des îles Spratleys, un petit archipel revendiqué par les deux pays.

Ces dernières années, avec le développement de la puissance militaire chinoise, le Vietnam, ainsi que les Philippines, ont accusé la Chine de faire preuve d'une agressivité grandissante sur la question des frontières maritimes.

Agence France Presse - 20 juin 2013


Vietnam-Chine : réaffirmation du partenariat stratégique

Le Parti, l'Etat et le peuple vietnamiens prennent en haute considération le développement de leurs relations de partenariat et de coopération stratégique intégrale avec la Chine, a déclaré mardi le président du Vietnam, M. Truong Tân Sang.

Ces dernières années, grâce aux efforts communs des deux parties, les relations de partenariat et de coopération stratégique intégrale Vietnam-Chine n'ont cessé de se consolider et de se développer, a-t-il affirmé.

M. Truong Tân Sang a fait ces déclarations lors d'une interview accordée aux organes de presse chinois permanents à Hanoi à l'occasion de sa visite d'Etat en Chine du 19 au 21 juin afin de réaffirmer la politique constante du Parti et de l'Etat vietnamiens dans ses relations avec le Parti et l'Etat chinois, laquelle intervient sur invitation du secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Chine, M. Xi Jinping.

M. Nguyên Phu Trong, secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), et M. Xi Jinping, secrétaire général du PCC et président de la Chine, ont eu en mars dernier une première conversation téléphonique extrêmement importante et a avancé les idées directrices d'un renforcement incessant des relations entre les deux Partis et les deux pays. Lors de la 6e session de la Commission de pilotage de la coopération Vietnam-Chine organisée en mai dernier, les deux parties sont parvenues à un consensus sur plusieurs points précis en vue de promouvoir la coopération bilatérale dans différents secteurs. En vue d'approfondir les relations d'amitié et de coopération entre les deux pays, M. Truong Tân Sang a estimé que les deux pays doivent renforcer leur confiance politique mutuelle. Le plus important est de maintenir et d'accélérer les échanges et contacts entre hauts dirigeants, ainsi qu'entre ministères, branches et localités des deux pays.

Il faut de même développer et approfondir la coopération d'intérêt commun en tous secteurs, notamment dans l'économie, le commerce, l'investissement, les sciences et les technologies, l'éducation et la formation, le tourisme...

Ensuite, il faut continuer de valoriser l'amitié traditionnelle entre les deux peuples, enrichir le contenu des échanges d'amitié entre les deux peuples, notamment des jeunes générations.

Enfin, les deux pays doivent régler tout désaccord et nouveaux problèmes apparaissant dans leurs relations bilatérales sur la base du voisinage et de l'amitié Vietnam-Chine, dans l'esprit des consensus communs des hauts dirigeants des deux pays, du droit international, et par des mesures pacifiques, ainsi que maintenir la stabilité des relations entre les deux pays, a déclaré M. Truong Tân Sang.

Les deux pays possèdent de nombreux potentiels pour dynamiser leur coopération future, a-t-il souligné.

Concernant la coopération dans l'économie et le commerce, M. Truong Tân Sang a indiqué que les deux pays la considèrent comme une partie importante de leurs relations de partenariat et de coopération stratégique intégrale, et que ses potentiels demeurent encore très importants.

Dans les temps à venir, les deux parties devront prendre des mesures énergiques et effectives afin de rééquilibrer le commerce bilatéral au profit du Vietnam, ainsi que définir des mesures pour pallier aux modestes investissements chinois au Vietnam en vue d'accélérer la coopération dans l'investissement.

Le Vietnam est prêt à accueillir de grands projets chinois mettant en oeuvre des technologies avancées, notamment dans les infrastructures, la fabrication et l'industrie auxiliaire, a souligné M. Truong Tân Sang. Le Vietnam souhaite également exporter davantage en Chine, en particulier des produits agricoles et aquatiques.

S'agissant du règlement des différends maritimes entre les deux pays, M. Truong Tân Sang a rappelé que les dirigeants des deux pays ont discuté à plusieurs reprises de façon sincère et franche pour parvenir à des consensus communs importants, en vue de régler la question de la Mer Orientale.

Lors de la visite en Chine en octobre 2011 du secrétaire général du PCV Nguyên Phu Trong, les deux pays ont signé l’accord sur les principes fondamentaux directeurs du règlement de la question maritime entre le Vietnam et la Chine. Les deux parties sont notamment convenues de respecter les consensus communs des hauts dirigeants des deux pays dans le cadre du règlement de la question en Mer Orientale, par des mesures pacifiques et conformément au droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982.

M. Truong Tan Sang a insisté sur la nécessité de poursuivre régulièrement les rencontres et dialogues entre dirigeants de haut rang des deux pays afin d'accélérer le règlement de la question de la Mer Orientale de manière pacifique en se fondant sur le point de vue stratégique et de l'amitié entre le Vietnam et la Chine.

Le président vietnamien espère que ses discussions avec les dirigeants chinois permettront de trouver de nouvelles solutions pour régler de manière satisfaisante les différends maritimes. Respecter les navires de pêche et traiter humainement leur équipage, et régler les questions de pêche de façon satisfaisante et conformément à l'amitié bilatérale, sont un point de vue commun aux dirigeants de haut rang des deux pays, a-t-il souligné.

L'amitié entre le Vietnam et la Chine est un bien inestimable pour les deux peuples, a déclaré M. Truong Tan Sang, ajoutant que le Parti, l'Etat et le peuple vietnamiens n'oublieront jamais le précieux soutien du Parti, de l'Etat et du peuple chinois dans sa lutte d'hier pour l'indépendance nationale puis dans son oeuvre d'édification nationale d'aujourd'hui.

"Nous accordons une grande importance au développement de l'amitié et d'une coopération intégrale avec le Parti, l'Etat et le peuple chinois, considérant celui-ci comme une politique fondamentale, constante et de long terme, mais aussi comme la première priorité de la politique extérieure du Vietnam", a affirmé M. Truong Tan Sang qui a souhaité que l'amitié et la coopération intégrale entre les deux pays durent éternellement.

Agence Vietnamienne d'Information - 18 juin 2013