Un blogueur vietnamien a été arrêté pour propagande contre l’Etat, ont indiqué les médias publics. Il s’agit en fait du troisième militant en ligne détenu en moins d’un mois alors que le gouvernement intensifie sa répression contre la dissidence. Les autorités vietnamiennes n’apprécient pas la liberté de ton des blogueurs sur leurs terres - le ton n’est pourtant pas si caustique que cela, voir le storify en bas de papier.

Dinh Nhat Uy, 30 ans, a été interpellé samedi 22 juin et sera détenu pendant les trois mois d’enquête pour « abus des libertés démocratiques contre les intérêts de l’Etat », selon l’Agence vietnamienne d’information (AVI). Il est fait état de ce type d’accusation régulièrement contre les dissidents et elle est passible de sept ans de prison. Il faut savoir que le régime communiste de ce pays interdit tout débat politique.

« Un blog portant atteinte au prestige des organisations de l’Etat »

Uy est le frère de Dinh Nguyen Kha, technicien informatique de 25 ans condamné lui-même en mai à huit ans de prison pour propagande contre l’Etat. Les enquêteurs accusent Uy d’avoir « posté des photos et des articles sur son blog personnel, déformant la vérité et portant atteinte au prestige des organisations de l’Etat », a indiqué l’AVI.

Uy est donc le troisième blogueur arrêté en moins d’un mois pour les mêmes accusations, après l’arrestation fin mai de Truong Duy Nhat, 49 ans, auteur du blog « Un point de vue différent » et celle du militant Pham Viet Dao. Ce dernier, ex-fonctionnaire du ministère de la Culture et membre de longue date du Parti communiste vietnamien (PCV), au pouvoir, est devenu un commentateur réputé sur Internet. Les articles de son blog, signés de son nom, attiraient des milliers de lecteurs.

Par Thomas Bourdeau - Radio France Internationale - 25 juin 2013