Selon le Département de contrôle et de gestion de l’assurance (ministère des Finances), le chiffre d’affaires du secteur de l’assurance-vie s’est élevé à 17.916 milliards de dôngs en 2012, soit une progression annuelle de 11,9%.

La compagnie d’assurance-vie PVI Sun Life, une coentreprise créée en mars dernier à Hanoi par le vietnamien PVI Holdings et le canadien Sun Life, a porté à 15 le nombre de compagnies du genre au Vietnam. Parmi celles-ci, Prudential Vietnam demeure la première en termes de parts de marché avec 34,3%, devant ses premiers concurrents que sont Bao Viêt avec 29,6% et Manulife Vietnam, avec 12,4%. Entre les autres acteurs, une âpre concurrence règne, en particulier entre les compagnies Dai-ichi Life Vietnam qui possède 7,5% de parts du marché, AIA Vietnam de 7,6% et ACE Life de 5,5%. Une situation qui a priori ne devrait pas s’arranger puisque deux autres concurrents sont attendus dans ce segment, l’un appartenant à un groupe financier et bancaire australien, et un autre issu d’un joint-venture de la filiale assurances de la Banque d’investissement et de développement du Vietnam (BIDV).

Pour les compagnies d’assurance-vie étrangères, le marché vietnamien est particulièrement attractif, et les opérations dans ce secteur sont très révélatrices de ce fait. Ainsi, le japonais Sumitomo Life a pris une participation dans le capital de Bao Viêt, un des premiers acteurs vietnamiens de l’assurance, en reprenant 18% de ses actions à HSBC Insurance du groupe bancaire HSBC. Avec un tel investissement de 340 millions de dollars, Sumitomo entend s’implanter durablement au Vietnam, sans préoccupation de rentabilité à court terme.

De même, la compagnie italienne Generali Vietnam a augmenté son capital social de 720 milliards à 800 milliards de dôngs, pour une troisième fois consécutive depuis son début d’activité en avril 2011. Cette année, Generali privilégie l’amélioration de la qualité de ses agents d’assurance pour s’assurer d’une croissance durable, en particulier dans la capitale. Quant à AIA Vietnam, il a annoncé il y a peu une prochaine augmentation de son capital pour passer de 30 millions à 100 millions de dollars.

Nouvelles opportunités

Selon le rapport sur l’indice d’optimisme en matière d’investissement en Asie établi pour la première fois par Manulife, cette région, dont le Vietnam, présente de très larges opportunités pour l’investissement. Et ce d’autant plus que le volume de l’épargne au sein de la population est estimé être le plus important du monde.

Le marché vietnamien de l’assurance-vie est prêt à prendre son essor alors que seulement 5% de la population est titulaire d’une telle assurance. Ainsi, dans un proche futur, le nombre de compagnies d’assurance-vie au Vietnam pourrait bien passer à 17 ou 20. Une autre raison qui explique l’attrait du marché vietnamien, ce sont les opportunités qu’offre la transparence de la réglementation sur la création de fonds ouverts gérés par des compagnies d’assurance. Enfin, dernière nouveauté du marché, c’est le plan d’expérimentation d’une assurance retraite volontaire qui est élaboré actuellement par le ministère des Finances. Destiné à être lancé le 1er juillet prochain, il pourrait bien s’avérer un facteur de croissance sur le long terme du marché vietnamien des assurances.

Selon les chiffres du Département de gestion et de contrôle des assurances, le pays compte 58 compagnies d’assurance dont 29 dans l’assurance non-vie et 15 dans l’assurance-vie, outre 12 compagnies de services intermédiaires et 2 autres spécialisées dans la réassurance. À cela, il faut ajouter 32 bureaux de représentation de compagnies d’assurance et de réassurance étrangères.

Agence Vietnamienne d'information - 8 juillet 2013