Elle a été co-organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam, la Banque mondiale et le Comité national de coopération économique internationale.

Une centaine de représentants des autorités, des entreprises et d’experts vietnamiens et étrangers y ont participé. Cet événement avait pour but de présenter les grands volets de ce rapport, de discuter et donner des solutions pour aider le Vietnam à devenir une véritable économie industrialisée en 2020 et à s’intégrer encore mieux à l’économie de marché.

L’on sait que le commerce occupe une place prépondérante dans la croissance économique. Par conséquent, l’augmentation des exportations du Vietnam doit être basée sur le renforcement de la compétitivité et une valeur ajoutée plus élevée.

Au cours de ces cinq dernières années, le Vietnam a bien surmonté la crise économique mondiale et opéré des changements positifs. D’après Pham Minh Duc, expert de la Banque mondiale au Vietnam : "Le pays a atteint des réalisations positives dans l’exportation, avec par exemples une croissance rapide, l’élargissement de ses parts sur le marché mondial, le changement de structure d’exportations orientée vers les produits manufacturés, et l’amélioration de sa capacité concurrentielle".

Défis à relever

Cependant, le Vietnam fait face à des défis tels que l’augmentation du déficit commercial, la faible valeur ajoutée de ses produits qui, de surcroît, font peu appel aux technologies avancées. En outre, les infrastructures du Vietnam ne répondent pas aux exigences de développement en matière d’exportation.

Ce rapport propose au gouvernement de créer un Comité national pour la facilitation du commerce (National Committe for Trade Facilitation - NCTF), de développer les infrastructures et les services de transport, de simplifier les formalités administratives, ainsi que de restructurer la chaîne d'approvisionnement de l'industrie agroalimentaire.

Les participants ont également indiqué que le gouvernement devrait jouer un rôle de soutien et de gestion dans la promotion du commerce et la restructuration de la chaîne de production, ce dans une optique d’élever la valeur ajoutée des produits vietnamiens destinés à l’exportation.

Agence Vietnamienne d'information - 5 octobre 2013