Ce groupe a récemment publié ses premiers résultats dans la recherche, le découpage et l’analyse du génome d’un Vietnamien.

Ce projet «d’édification et d’analyse du génome d’un Vietnamien», mené depuis la fin 2013 par le groupe de recherche du docteur Le Sy Vinh de l’Université des Technologies, a reçu les données d'un génome humain de plus de 108 milliards de nucléotides. L'équipe a ensuite pu le décomposer par le biais de technologies et de méthodes de calculs modernes entrées dans le système informatique de l’Université des Technologies (Université nationale de Hanoi) et de l’Université des Sciences et des Technologies de Hanoi.

La carte du génome de l'individu vietnamien a révélé un total de plus de 3 millions de polymorphismes d'un seul nucléotide (SNP - Single nucleotide polymorphisme) par rapport au génome humain de référence, dont beaucoup ont été trouvés uniquement dans le génome de l'individu en question.

La construction et l'analyse de la carte du génome humain ont des impacts majeurs sur plusieurs domaines, notamment la médecine, la pharmacie, la biotechnologie, l'anthropologie.

Agence Vietnamienne d'Information - 20 janvier 2014