Une décision qui intervient après l’exposition dans la presse d’allégations selon lesquelles elle aurait affabulé sur de nombreux points de sa biographie. Cela a convaincu sa propre fondation de diligenter en mars 2014 une enquête indépendante.

Somaly Mam a tout de l’héroïne. Un physique séduisant, puis, une histoire tragique, celle d’une jeune orpheline exploitée et vendue à une maison close, ce qu’elle a raconté dans une autobiographie, devenue un best-seller mondial.

Enfin, elle est une figure qui inspire, ayant décidé dès 1996 de secourir et réinsérer les femmes et adolescentes victimes, comme elle, d’exploitation sexuelle. Au fil des ans, elle engrange de prestigieux soutiens pour sa fondation, de stars d’Hollywood à la reine Sofia d’Espagne et est reçue par les plus grands de ce monde. Elle lève des millions de dollars pour son organisation.

Couverture de Newsweek

Au Cambodge, les suspicions à son égard existent depuis longtemps. Ses mensonges vont être traqués et mis au jour par un journaliste d’un quotidien local dès 2012. La combattante adulée des grands médias aurait - entre autres - inventé de toutes pièces sa biographie poignante ou encore fait passer deux jeunes filles, issues de milieux défavorisés, pour des victimes sauvées de la prostitution par son organisation.

Le scandale a finalement rattrapé Somaly Mam depuis que l’histoire de son imposture a dernièrement fait la couverture du magazine Newsweek.

Par Stéphanie Gee - Radio France Internationale - 30 mai 2014