L’association Le Liseron, une association caritative, a été fondée en 1999 par Jean-Marie Pognon et Bernard Biron, deux Français au grand cœur. En 15 ans, elle a entrepris de nombreuses activités orientées vers le Vietnam, s’efforçant de transmettre aux amis français non seulement les connaissances sur les traditions culturelles vietnamiennes, mais aussi l’amour de notre pays. L’association Liên Viêt, dont le slogan est «Les amis du Vietnam à travers le monde» et le club Viêt Vo Dao ont aussi été créés par Jean-Marie Pognon.

Dans son intervention, l’ambassadeur du Vietnam en France, Duong Chi Dung, a parlé des contributions précieuses de ces trois associations au développement du Vietnam et au renforcement de l’amitié entre les peuples vietnamien et français.

«40 ans après le rétablissement des relations diplomatiques, le Vietnam et la France, liés par des liens historiques très forts, sont devenus des partenaires stratégiques en 2013. Si nos deux pays ont pu entretenir d'excellentes relations, à la fois denses et attachantes, c’est parce qu’elles sont nourries et animées chaque jour par des échanges entre les populations, par des actions comme les vôtres», a-t-il précisé.

Il a profité de cette occasion pour remercier les membres de trois associations qui se sont mobilisés pour le Vietnam durant plusieurs années, notamment Jean-Marie Pognon «qui a su mobiliser autour de lui tant de femmes et d’hommes amoureux du Vietnam et engagés pour le Vietnam».

Au nom de la mairie de la ville de Carrières Sous-Poissy, Mme Charlotte Gosselet, conseillère municipale déléguée à la Communication, a estimé que "c’est grâce à l’engagement des bénévoles dévoués à la cause de la coopération décentralisée et au soutien de ses élus que la ville de Carrières Sous-Poissy est engagée depuis maintenant une quinzaine d’années au dialogue avec le Vietnam pour un développement équilibré".

Elle a exprimé sa fierté de travailler avec des bénévoles tels que M. Pognon qui font honneur aux idéaux de solidarité et de partage avec les peuples dans le monde. Elle a reconnu aussi que depuis les images d’un conflit guerrier qui a marqué les esprits dans le passé, le Vietnam s’était depuis de nombreuses années ouvert au reste du monde.

De son côté, Jean-Marie Pognon a confié qu’à l’heure actuelle, les associations Le Liseron et Liên Viêt - qui comptent respectivement environ 500 et 100 membres - ont organisé une centaine de voyages pour les Français à destination du Vietnam.

Durant ces quinze dernières années, le Liseron a collecté des centaines de milliers d’euros pour venir en aide aux localités en difficultés et aux personnes dans la précarité, à travers la construction de logements, l’octroi de bourses d’études, les soins médicaux... Chaque année, à l’occasion du Nouvel traditionnel, le Liseron organise toujours la fête du Têt avec des représentations artistiques sur fond de musique traditionnelle et d'arts martiaux vietnamiens, ce pour présenter aux amis français quelques-uns des meilleurs aspects du Vietnam, sa culture et sa gastromonie.-

Agence Vietnamienne d'Information - 17 novembre 2014


Soirée artistique en l’honneur des succès de l’Année croisée Vietnam-France

Le Centre culturel du Vietnam en France (CCVF) a organisé dans la soirée du 15 novembre une représentation artistique intitulée « Mélodie du pays natal » en guise de cérémonie de clôture de l’Année du Vietnam en France 2014, marquée par de riches échanges culturels entre les deux pays.

Le programme artistique a été interprété par des chanteurs connus de la communauté des Vietnamiens en France, à savoir Alain Vu Hoang My, Lê Quyên, Nguyen Vinh Tiên, Thu Thuy… et la troupe « Tieng to dong ». A travers des airs accompagnés d’instruments traditionnels, les artistes ont amené les spectateurs vers l’enfance insouciante et les villages paisibles au Vietnam, associés à l’image des haies d’aréquiers et des quais le long des fleuves - images omniprésentes dans l’esprit de tous ceux vivant loin du pays natal.

Prenant la parole à cette occasion, Lê Hông Chuong, directeur du CCVF a confié avec fierté que ces dernières années, le CCVF a organisé de nombreux événements et manifestations à son siège, au 19 rue Albert, à Paris, et prêté des documents à diverses collectivités locales françaises pour qu’elles organisent elles-mêmes des événements, ce pour mieux faire connaître la culture vietnamienne auprès du public français. Ainsi, le CCVF est-il devenu au fil des années une adresse connue pour la communauté vietnamienne en France et des amis français.

« Le CCVF est devenu effectivement un toit commun, un haut-lieu culturel pour la communauté, où se tiennent des dizaines de classes d'apprentissage du vietnamien, d’instruments de musique traditionnels, de chants, d’arts martiaux du Vietnam ainsi que des séminaires, des colloques, des spectacles, des expositions », a-t-il précisé.

Il a ajouté que durant l’Année croisée Vietnam-France 2013 et 2014, de nombreux événements culturels ont été organisés par les partenaires des deux côtés, laissant de bonnes impressions aux peuples des deux pays.

Partageant l’opinion de Lê Hong Chuong, Mme Hélène Luc, sénatrice honoraire, présidente d’honneur de l’Association d’amitié France-Vietnam (AAFV), a estimé que « l’Année croisée a été au-delà des succès ». «Cela nous a demandé beaucoup d’efforts, beaucoup de travail, mais nous sommes vraiment récompensés. C’est la première fois que l’on parle beaucoup du Vietnam en France, non pas de la guerre, mais de la paix, de la culture, de ce qui nous a unis et de ce qui nous unira toujours. Ce succès est dû à l’effort de tous les partenaires dont le CCVF ».

Elle a ensuite passé en revue les événements marquants, notamment la fête du Nouvel An lunaire à l’Hôtel de Ville de Paris, l’exposition photographique sur les 54 ethnies du Vietnam à l’Orangerie du Sénat, le défilé de mode vietnamienne au parc d’expositions de la porte de Versailles… Elle a qualifié d’ « exceptionnels » et d’« extraordinaires » ces moments que les deux peuples viennent de vivre en citant l’accueil de 16.441 visiteurs en dix jours à l’Orangerie du Sénat pour l’exposition sur les 54 ethnies vietnamiennes. « Nous pouvons tous être fiers de ce que nous avons fait pour l’amitié franco-vietnamienne. Mais, ce n’est que le début. Il faut que nous allions beaucoup plus loin. Je pense que le CCFV peut contribuer beaucoup plus pour faire connaître la culture vietnamienne en France et la culture française au Vietnam », a-t-elle indiqué.

A cette occasion, Nguyen Thanh Vuong, nouveau directeur du CCVF, a fait part de son émotion et de son honneur de se voir assigner la mission de continuer de faire rayonner la culture vietnamienne à travers les manifestions organisées au CCVF et à multiplier les échanges avec les partenaires français.

Il s’est engagé à participer avec enthousiasme à la promotion de l’image du Vietnam en France, au renforcement d’une bonne compréhension réciproque et notamment à la matérialisation du partenariat stratégique récemment ciblé par les leaders des deux pays. Il a saisi cette occasion pour remercier la communauté vietnamienne et les amis français pour leurs efforts inlassables pour le développement des échanges culturels bilatéraux et la réussite de l’Année croisée France-Vietnam.

Agence Vietnamienne d'Information - 18 novembre 2014