Aujourd'hui encore ces accords se poursuivent comme celui qui lie les universités de Liège et d'Ho Chi Minh-Ville pour la formation de médecins de famille. Il n'en existe pas au Vietnam, les médecins consultent uniquement à l'hôpital. Des médecins wallons sont venus former des médecins vietnamiens. De jeunes vietnamiens viennent faire leurs études à Liège.

Les relations économiques se sont également développées surtout dans les marchés de niche. Sopura, société de Courcelles, fabrique des concentrés de solution d'hygiène pour l'industrie alimentaire qu'elle vend au Vietnam. Elle vient d'y construire une usine d'un million d'euros. Le ministre wallon de l'Économie, Jean-Claude Marcourt estime que les Wallons ne doivent pas hésiter à investir dans le pays émergeant ou le potentiel de développement est énorme. Le coût salarial est jusqu'à trois fois moins cher que ses pays voisins.

Les observateurs soulignent que le Vietnam n'est pas un exemple de démocratie, que la corruption y est courante mais la chambre de commerce belgo-luxembourgeoise d'Ho Chi Minh-Ville estime qu'avec un peu de patience et de persévérance on peut y arriver sans se compromettre .

Par Danielle Welter - Radio RTBF - 30 novembre 2014