Depuis trois mois, l’atelier de restauration de la céramique et du verre de l’École supérieure des arts visuels La Cambre, à Bruxelles, accueille deux stagiaires particuliers : Vu Van Duong, cadre du MHNV, et Nguyên Dinh Thinh, professeur à l’Université de la culture de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit des seuls stagiaires vietnamiens de cette école, présents dans le cadre du programme de coopération entre la Wallonie-Bruxelles Internationale (WBI) et le MHNV, dans le but de renforcer leurs connaissances dans la conservation et la restauration des objets de musée.

Cet atelier comprend plusieurs objets en céramique et en faïence en mauvais état datant de plusieurs siècles, envoyés par des musées ou des particuliers en vue d’une restauration. Durant leur stage, les deux Vietnamiens sont formés par des professeurs belges aux méthodes de traitement et de recherche de matières premières pour les appliquer plus tard au Musée d’histoire national du Vietnam, dont les collections sont particulièrement riches.

"Nous montrons aux stagiaires vietnamiens les différentes étapes du traitement, nous leur apprenons à identifier les différentes matières en céramique, parce que c’est la nature de la matière qui va déterminer le traitement à réaliser", confie Sarah Benrubi, assistante de restauration et de conservation.

En outre, les stagiaires vietnamiens font des exercices de nettoyage d’objets, de retouches et de collages de parties abîmées. Des interventions qui doivent être réalisées de manière précise, exacte et soignée.

"Nous leur montrons aussi la technique de nettoyage avec du solvant. Pourquoi choisir ce solvant ou un autre. Cela est très important pour la restauration", a-t-elle ajouté.

Les stagiaires vietnamiens font aussi des exercices de restauration de documents papier. "Les professeurs belges nous apprennent plusieurs techniques modernes qui sont inédites pour nous. Ces connaissances précieuses, nous les appliquerons au Vietnam", s’est réjoui Vu Van Duong, cadre du MHNV.

Depuis 2001, la Communauté française de Belgique, représentée par l’Association de promotion de l’éducation et de la formation à l’étranger (APEFE), soutient la coopération entre le Musée d’histoire du Vietnam et le musée belge de Mariemont pour améliorer les compétences du personnel muséal dans la restauration et la conservation des collections des musées vietnamiens.

Ce programme a pris fin en 2009 avec des résultats encore modestes, mais qui ont ouvert un nouveau programme de coopération sur la période 2010-2012. La Wallonie-Bruxelles Internationale continue à soutenir le projet "Assistance dans la formation et la conservation des patrimoines des musées du Vietnam" auquel participent le MHNV, le Département du patrimoine culturel (ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme), et l’Université de la culture de Hô Chi Minh-Ville.

Le but est le transfert d’expériences et de connaissances sur la conservation, via des ateliers de formation destinés aux cadres des musées. Durant trois ans, la WBI a envoyé au Vietnam des experts pour former des cadres et enseignants d’une trentaine de musées et d’universités à Hanoi, Hô Chi Minh-Ville et d’autres villes et provinces du pays. La formation du personnel est la priorité de la coopération. Ainsi, pour la période 2013-2015, la WIB aidera à créer le Centre de conservation et de formation du personnel pour le MHNV, projet qui comprend l’accueil en Belgique de stagiaires vietnamiens. Et des professeurs de La Cambre partiront au Vietnam pour donner des cours et échanger des expériences.

Selon Georges Dewispelere, responsable de l’Atelier restauration et conservation des objets artistiques de La Cambre, "des spécialistes de l’école viendront travailler à l’Université de la culture de Hô Chi Minh-Ville en 2015, afin de déployer des programmes de formation universitaire et post-universitaire de conservation et restauration des objets de musée".

"Le Vietnam a un riche patrimoine culturel et de nombreux musées, ce qui nécessite un personnel qualifié", souligne Georges Dewispelere.

C’est aussi le point de vue de Nguyên Dinh Thinh, professeur de l’Université de la culture de Hô Chi Minh-Ville, qui a suivi un stage à La Cambre : "Les expériences européennes en matière de conservation seront vulgarisées aux cadres vietnamiens afin de conserver ce trésor patrimonial du pays"

Agence Vietnamienne d'Information - 12 janvier 2015