Ecrivain célèbre, souvent invité des médias officiels, Nguyen Quang Lap est devenu, depuis son arrestation, un symbole du durcissement du régime vis-à-vis des dissidents. Sa remise en liberté mardi a surpris ses proches.

« Je rentre de voyage et je suis passé voir Lap cet après-midi. Je l’ai trouvé en bonne forme, heureux et plutôt en bonne santé. Bon, il a juste un peu maigri, mais ça c’est plutôt une bonne chose », plaisante son ami Huynh Ngoc Cheng.

Libre, l’écrivain reste toutefois poursuivi par l’article 88 du code pénal, accusé de tentative de subversion au pouvoir de l’Etat. Un bonheur relatif donc, même s’il était bien traité en prison, assure Huynh Ngoc Cheng.

« Nous avons entendu dire qu’il serait relâché pour passer les fêtes du Têt en famille. Il partageait sa cellule avec quatre autres personnes. Les autres étaient des prisonniers de droits communs. Ils ont été sympas avec lui, ils s’entraidaient. »

Nguyen Quang Lap, 63 ans, était le deuxième blogueur le plus célèbre à avoir été placé en détention depuis la campagne de répression relancée contre les voix dissidentes en novembre dernier. Selon l’organisation Reporters sans frontières, plus de 30 blogueurs sont actuellement emprisonnés aujourd'hui au Vietnam pour leurs écrits.

Radio France Internationale - 11 février 2015