Les deux Vietnamiens étaient en possession de 31 cornes de rhinocéros. Ils ont expliqué n’être que des intermédiaires. La valeur de la saisie est estimée à près d’un million de dollars.

Doan Duy Dinh et Le Tranh Trung ont été arrêtés en sortant de la gare de Nghe An au centre du Vietnam, alors qu’ils s'apprêtaient à monter dans un taxi. Les deux suspects, âgés de 32 ans, transportaient avec eux 31 cornes de rhinocéros emballées dans trois sacs, soit 37 kilos de marchandise. Une petite fortune quand on sait que la protection nasale du mammifère herbivore s’échange au marché noir jusqu’à 50 000 dollars le kilogramme.

Une enquête est en cours. Les deux hommes ont déclaré à la police avoir été payés 40 millions de dongs — soit 1650 euros — pour transporter les cornes depuis Ho Chi Minh Ville. Pour l’instant, on ne sait pas quelle était leur destination finale. Comme la Chine et d’autres pays d’Asie, le Vietnam est toujours considéré comme l’un des premiers marchés par les trafiquants. Selon un sondage Nielsen réalisé à Hanoï et Ho Chi Minh Ville, 75 % des personnes interrogées pensent que consommer de la corne de rhinocéros est bénéfique pour la santé, un tiers des sondés estiment que cela permet de soigner les cancers, précise le site Tran Nien News.

Les autorités vietnamiennes interdisent la vente de corne sur leur territoire, mais le trafic se poursuit. Le 17 avril dernier, les douanes de l’aéroport de Hanoï ont saisi plus de 65 kilos de cornes de rhinocéros ainsi que de l’ivoire dans un vol de Vietnam Airlines à destination de la France. Le commerce de corne de rhinocéros est interdit depuis la signature du traité international pour la protection de la faune de 1977. Objectif : tenter d’enrayer l’abattage massif de ce grand mammifère d’Afrique.

Radio France Internationale - 11 Mai 2015