Le président vietnamien Truong Tan Sang a donné cet objectif lors de sa séance de travail le 24 mai à Ho Chi Minh-Ville avec le Comité populaire municipal, des associations et des entreprises vietnamiennes sur l'investissement dans le marché russe.

"Le Vietnam et la Russie disposent de bonnes relations traditionnelles dans divers domaines : politique, culture, sécurité ou encore défense", a dit le chef de l'Etat vietnamien. Cependant, selon lui, les relations économiques et commerciales ne sont pas encore à la hauteur des potentiels, et la valeur du commerce bilatéral demeure modeste. Leur objectif fixé à l'heure actuelle est d'atteindre 10 milliards de dollars en 2020. Après la signature de l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union économique eurasiatique, nombre de barrières seront levées, d'où la nécessité pour les secteurs et entreprises des deux pays de doubler l'objectif fixé initialement en termes de commerce bilatéral pour le porter à 20 milliards de dollars.

La fondation de la zone de l'industrie légère des entreprises vietnamiennes en Russie, le président Truong Tan Sang a demandé de déterminer le site où les infrastructures sont favorables à l'investissement. "Dans l'immédiat, a-t-il ajouté, les entreprises vietnamiennes doivent discuter de la création d'une société par actions chargée de la gestion de cette zone dont le capital est détenu à 51% par la Russie. Il a en outre appelé les entreprises vietnamiennes à y investir. Une fois cette zone opérationnelle, des priorités devront être accordées aux travailleurs vietnamiens sur place".

Appréciant vivement les entreprises vietnamiennes qui sont venues de leur propre initiative en Russie pour y sonder le marché, le chef de l'Etat a estimé que les secteurs de la confection, de la production des produits en bois, en plastique, aquatiques, l'agro-alimentaire, etc., sont les atouts des entreprises vietnamiennes, avec les perspectives qui vont avec une fois qu'elles investiront dans le marché russe. Il est donc nécessaire de construire des usines qui sortiront des produits de bonne qualité pour l'exportation, principalement dans les pays de l'Union économique eurasiatique.

Lors de cette séance de travail, le président du Conseil de management de la Banque par actions d'investissement et de développement du Vietnam (BIDV), Tran Bac Ha, a présenté le marché d'investissement en Russie ainsi que le projet de zone dédiée à l'industrie légère du Vietnam dans la province de Moscou. Ce dernier a pour but de favoriser les activités des entreprises vietnamiennes en Russie, contribuant à impulser la production de biens de consommation courante pour ce marché et à régler également le problème de l'emploi pour les Vietnamiens dans ce pays.

Selon les prévisions, cette zone couvrira une superficie de 100 à 120 ha et fournira des services de soutien de la production, du commerce et de la distribution des produits ainsi que des travailleurs, notamment des services juridiques et logistiques. Tran Bac Ha a fait savoir qu'actuellement, la Russie proposait cinq lieux à choisir à Moscou. Ce projet devrait être lancé en septembre 2015. Dix-neuf entreprises vietnamiennes opérant en Russie se sont inscrites pour cette zone avec environ 3.600 travailleurs et une superficie d'ateliers de quelque 39.000 m² qui se concentreront dans la confection, le cuir et les chaussures, les produits en bois, textiles et les enveloppes.

Et d'ajouter que l'investissement du Vietnam en Russie a augmenté rapidement ces dernières années pour atteindre près de 2,5 milliards de dollars en 2015 avec 19 projets, contre seulement 100 millions de dollars environ en 2008. A l'heure actuelle, la Russie est la troisième destination d'investissement du Vietnam dans le monde. En 2014, le chiffre d'affaires des échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays a atteint 2,6 milliards de dollars.

Agence Vietnamienne d'Information - 25 mai 2015