L'embarcation transportant les réfugiés a été interceptée par un navire de la marine australienne à quelque 150 kilomètres au nord-ouest des côtes, rapporte la chaîne ABC.

Canberra a refusé de commenter l'opération et le sort réservé aux migrants présents sur le bateau, mais le ministre a indiqué qu'ils avaient été renvoyés au large.

"Il y avait 46 personnes sur une embarcation en provenance du Vietnam. Nous avons négocié leur retour vers le Vietnam", a simplement indiqué M. Dutton. "Nous avons travaillé de manière bilatérale avec le gouvernement vietnamien."

Le ministre estime que cette opération démontre l'efficacité de la politique gouvernementale en matière d'immigration.

"Nous avons mis en place une ligne claire: les gens qui cherchent à venir dans notre pays par des moyens illégaux ne pourront pas s'y établir", a déclaré le ministre.

Peter Dutton a ajouté que l'opération Sovereign Borders ("frontières souveraines") a déjà stoppé vingt bateaux, transportant 633 personnes vers l'Australie, au cours des 18 derniers mois.

Cette intervention survient alors que la marine et le gouvernement australiens ont été accusés ces dernières semaines de payer des passeurs en liquide afin qu'ils rebroussent chemin.

Des migrants bangladais, birmans et sri-lankais ont assuré au Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations Unies avoir vu les trafiquants recevoir de l'argent de la part des garde-côtes afin qu'il retourne vers leur point de départ. Canberra n'a ni confirmé, ni démenti avoir procédé de la sorte.

Agence Belga - 6 Août 2015