En réponse à la question de journalistes sur cette affaire, un représentant du Département consulaire du ministère des Affaires étrangères a déclaré qu’après la réception de l'information, le ministère des Affaires étrangères a demandé à l'ambassade du Vietnam à Alger de rencontrer les employeurs et travailleurs vietnamiens pour enquêter sur la situation, en vue de prendre des mesures nécessaires pour protéger les intérêts de ces derniers.

En septembre, des cadres de l'ambassade du Vietnam en Algérie ont visité le lieu d’hébergement des travailleurs vietnamiens pour recueillir plus d'informations et les soutenir.

L'ambassade s’est également coordonnée avec la SIMCO Song Da, qui a amené ces travailleurs en Algérie, travaillé avec l'employeur et demandé un règlement rapide de l'affaire tout en exigeant de l'employeur de respecter ses engagements pris avec les partenaires vietnamiens et de pleinement garantir les droits légitimes et intérêts des travailleurs vietnamiens.

"Nous demandons aux employeurs de respecter les accords signés avec les entreprises vietnamiennes d’envoi de main-d'œuvre, d’accorder un traitement égal et humain aux travailleurs vietnamiens et de leur assurer des conditions de travail et de vie décentes, a déclaré le représentant du ministère des Affaires étrangères.

Selon l'ambassadeur du Vietnam en Algérie Vu The Hiep, la situation actuelle des travailleurs vietnamiens en Algérie est demeurée stable.

Agence Vietnamienne d'Information - 8 octobre 2015