Le principal objectif de la conférence est de parvenir à un accord juridiquement contraignant et universel sur le changement climatique, aussi connue comme accord de Paris 2015, dans l'objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C à la fin du XXIe siècle par rapport à la période pré-industrielle 1850 - 1990.

L'événement attire 1.300 délégués, dont 150 chefs d'État et de gouvernement, et des responsables d'organisations internationales représentant les 196 membres de la CCNUCC.

Avant la cérémonie d'ouverture, le président français François Hollande et le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, ont organisé une réception en l'honneur des chefs de délégations, dont le Premier ministre vietnamien Nguyên Tan Dung.

Dans son discours d'ouverture, le président Hollande a indiqué que la lutte contre le terrorisme et la lutte contre le réchauffement climatique étaient "deux grands défis mondiaux que nous devons relever, parce que nous devons laisser à nos enfants davantage qu'un monde libéré de la terreur. Nous leur devons une planète préservée des catastrophes, une planète viable".

De son côté, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a déclaré que le succès de COP21 dépendait des dirigeants du monde entier. "Vous avez la responsabilité morale et politique vis à vis du monde entier et des générations futures. Nous avons besoin d'un accord de Paris qui soit universel et crédible. Tous les pays doivent convenir d'aller progressivement vers des objectifs quantifiés. Leaders du monde, le futur des populations et de notre planète est entre vos mains", a-t-il souligné.

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung a prononcé un discours lors de cet événement pour affirmer l'engagement politique du gouvernement vietnamien à œuvrer de façon active et responsable avec la communauté internationale afin de faire face au changement climatique par des actions concrètes sur l'échelle nationale comme mondiale.

Auparavant, le Vietnam est parmi les 150 pays qui ont fait un engagement national à réduire les émissions de gaz à effet de serre pour maintenir la hausse de la température mondiale en dessous de 2°C en 2100 par rapport au niveau pré-industriel.

Agence vietnamienne d'Information - 1er décembre 2015


Le Vietnam conjugue les efforts pour faire face aux changements climatiques

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung participe les 30 novembre et 1er décembre à la 21e Conférence de Paris sur le climat (COP 21) sur invitation du président français François Hollande.

La participation du Vietnam à cette conférence affirme l’engagement vigoureux du gouvernement à rejoindre les efforts de la communauté internationale pour lutter contre les changements climatiques ainsi qu’à promouvoir les opportunités de coopération en la matière entre le Vietnam et la communauté internationale.

Ces dernières années, les ministères, secteurs, instituts et organisations non gouvernementales du Vietnam ont étroitement coopéré avec les organisations internationales et les partenaires de développement pour achever le Rapport sur les contributions prévues déterminées au niveau national (INDC).

Dans son rapport INDC, le Vietnam s'engage à réduire de 8% en 2030 les émissions de gaz à effet de serre grâce à ses forces internes et même de 25% s'il est soutenu par la communauté internationale. Le pays compte aussi s'adapter au dérèglement climatique pour la période 2020-2030 (élaboration de politiques, recherche de financements, de personnel, application des technologies, etc.).

Étant un des pays les plus touchés par ce phénomène et reconnaissant mieux ses impacts sur son développement durable, le Vietnam mène depuis longtemps des programmes et politiques nationales de résilience et participe à nombreux pactes internationaux importants. De même, il contribue au processus de négociations internationales sur le climat.

Séance de haut niveau de la COP 21

Comme prévu, le Premier ministre Nguyên Tân Dung donnera son discours lors de la séance de haut niveau de la COP 21 et coprésidera le haut Dialogue sur la réaction aux changements climatiques du delta du Mékong.

La COP 21 est une des plus grandes conférences internationales en 2015. Environ 40.000 délégués des pays participent à cet événement, outre 82 présidents et 47 Premiers ministres. Le président français François Hollande préside la séance d’ouverture.

L’objectif de la COP 21 est d’adopter certains nouveaux cadres juridiques sur les changements climatiques pour la période après 2020 (Convention de Paris), selon lesquels les pays s’engagent à maintenir la hausse de la température mondiale en dessous de 2°C au XXIe siècle.

La séance entre les chefs de l’État et les Premiers ministres se déroule ce 30 novembre pour affirmer l’engagement politique face aux changements climatiques et fixer les orientations pour les négociations durant deux semaines dans le but de parvenir à la Convention de Paris sur cette question.

En outre, se dérouleront également la 11e réunion des pays participant au Protocole de Kyoto, la réunion des organes de mise en application de la Convention-cadre de l'ONU sur les changements climatiques, la réunion de la Consultation des sciences et technologies, etc.

Agence vietnamienne d'Information - 30 novembre 2015