Selon la Chambre de commerce européenne du Vietnam (EuroCham), en 2015, environ 40.000 Vietnamiens sont partis à l’étranger pour se faire soigner. Leurs dépenses ont atteint près d’un milliard de dollars. L’explication de ce phénomène vient du fait que leurs besoins ne sont pas assez satisfaits dans leur pays faute de qualification du personnel, et aussi, faute de qualité des hôpitaux et de ses dispositifs de santé.

À l’heure actuelle, la valeur du marché de ces derniers a atteint 465,4 millions de dollars. Et selon les prévisions, elle devrait continuer à augmenter pour atteindre les 1,4 milliard de dollars en 2018.

Sachez qu’environ 90% des dispositifs médicaux ont été importés de l’étranger (États-Unis, Japon, Chine, Singapour et notamment des pays européens). Les entreprises vietnamiennes ne parviennent pas à répondre aux demandes du système de santé national. Elles ne peuvent, en effet, que produire des dispositifs simples de bas coût tels que les seringues, les lits de malades...

Les dépenses de santé devraient augmenter

Avec une population de plus de 90 millions d’habitants, une augmentation rapide de la classe moyenne, et une vitesse de croissance économique très prometteuse dans les années à venir, EuroCham pense que le marché des dispositifs médicaux va continuer à se développer. De plus, grâce à l’intégration au marché international, avec la signature des accords commerciaux tels que l’Accord de libre-échange Vietnam - UE (EVFTA) ou l’Accord de partenariat transpacifique (TPP), les dépenses de santé au Vietnam devraient augmenter.

«En s’apercevant de l’importance de l’amélioration et de la modernisation du système de santé publique, les services compétents ont déjà renforcé le budget dans ce secteur. Toutefois, il reste également encore beaucoup de problèmes à régler tels que le manque de personnes qualifiées, et aussi l’état de certains hôpitaux», a-t-on appris du livre blanc 2016.

Ainsi, EuroCham pense que pour améliorer la santé des Vietnamiens et pour les aider dans leur accès aux services de santé, le pays devrait régler des problèmes ci-dessus. En plus, la création d’un acte sur la gestion des dispositifs médicaux visant à édifier un cadre juridique dans l’importation et la production de ces produits est très nécessaire.

Par Huy Hoàng - Le Courrier du Vietnam - 7 Mars 2016