Le Vietnam a demandé à la Chine de doubler le débit de déversement des barrages de la centrale hydroélectrique de Jinghong dans le Yunnan afin de remédier à la sécheresse et à la salinisation dans certaines provinces du delta du Mékong, a fait savoir le 17 mars le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Lê Hai Binh.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a aussi précisé qu’avant de demander l’aide de la Chine, le Vietnam avait pris des mesures pour lutter contre les phénomènes climatiques extrêmes dans le delta du Mékong.

La sécheresse et la salinisation dans le delta du Mékong ont atteint un niveau record depuis 90 ans au Vietnam, suscitant des inquiétudes pour les millions de riziculteurs de cette région fertile, de plus en plus fragilisée.

Le ministère vietnamien des Affaires étrangères s’est activement échangé avec la partie chinoise comme les pays de la sous-région du Mékong pour utiliser durablement les ressources en eau du Mékong et garantir harmonieusement les intérêts des pays concernés et comme les peuples de la région, a-t-il encore indiqué.

Selon le ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, les précipitations ont diminué de 20-30% par rapport à la moyenne des années précédentes. Le débit du Mékong a baissé de 50%. En janvier et février, les marées ont été plus fortes que la normale, conduisant à des remontées d'eau salée jusqu’à 70-90 km à l'intérieur des terres dans certaines localités, contre 20-30 km ces dernières années.

Le Vietnam a appelé à l’aide internationale le 15 mars lors d’une conférence avec des partenaires et donateurs sur la sécheresse et l’intrusion saline dans le delta du Mékong, la partie méridionale du Centre et les hauts plateaux du Centre, estimant que la situation de sécheresse et de salinisation a dépassé les capacités du pays.

Agence Vietnamienne d'Information - 18 Mars 2016