Le ministère des Communications et des Transports a donné son feu vert au projet de fondation d’une nouvelle compagnie aérienne de Vietnam Airlines (VNA) qui fonctionnerait sous forme d’une société par actions. Cette dernière se fera en se basant sur une restructuration de la Compagnie de services aériens du Vietnam (VASCO), une ramification de VNA fondée en 1987.

«Le représentant de la part de capital étatique à VNA devra participer au vote sur l’établissement de cette nouvelle compagnie. Il coopérera avec le conseil d’administration de VNA ainsi qu’avec les investisseurs sélectionnés pour procéder à la mise en place et au financement de ladite compagnie en suivant le protocole à la lettre et en respectant la loi dans un souci de transparence vis à vis du public», a averti Vu Anh Minh, chef du Département de gestion des entreprises (ministère des Communications et des Transports).

Concrètement, selon le projet de VNA, la nouvelle compagnie aérienne disposerait d’un capital minimum de 300 milliards de dôngs et pourrait entrer en service avec moins de 10 avions à partir du deuxième trimestre de 2016. VNA détiendrait 51% des parts sous forme de biens existants étant donné qu’il est responsable de la gestion et de l’exploitation de l’entrepôt des équipements et accessoires des avions ATR72-500 et des moteurs de secours des avions ATR72.

Techcombank, un actionnaire sélectionné

À l’heure actuelle, Techcombank a déjà été choisie pour être actionnaire fondateur, ses parts s’élèveront à 49%. Cette banque, à l’instar de Vietcombank, est également autorisée à investir dans le secteur aérien par la Banque d’État et représente un actionnaire important de la Compagnie générale de l’aviation du Vietnam.

Techcombank et VNA ont donc signé un accord de coopération intégrale visant à l’engagement des deux parties à terminer le processus de restructuration, d’édification et de développement de VASCO, dont les résultats restent pour l’instant encore insuffisants.

Selon Vu Anh Minh, VASCO compte déjà de nombreuses années d’expérience sur le transport aérien. Ce dont elle a maintenant besoin, c’est une aide financière qui pourra l’aider à se développer. Les investisseurs en question n’ont pas nécessairement besoin de venir du secteur aérien, a-t-il ajouté.

Après avoir été restructurée, la nouvelle compagnie héritera du système de fonctionnement, de la source financière ainsi que de l’expérience de VASCO et se devra de continuer à développer les activités commerciales de celle-ci.

Un plan commercial mis en place

La direction de la nouvelle compagnie aérienne verra la participation du représentant de Techcombank en tant que président du conseil d’administration, et du représentant de VNA en tant que directeur général, profitant ainsi des expériences des uns et des autres pour assurer le bon fonctionnement de la nouvelle société.

Quant au plan commercial, les deux actionnaires fondateurs continueront d’utiliser la flottille d'ATR72. En effet, ces avions conviennent à des vols intérieurs à destination de Côn Dao, Cà Mau, Rach Giá, Diên Biên par exemple, localités ne pouvant accueillir des avions à réaction tels que les B777 ou A320/A321.

Quant au fonctionnement, certaines voix s’élèvent à propos du niveau d’efficacité économique posé par VNA qui ne s’arrête qu’à 1,94 milliard de dôngs pour la première phase d'exploitation (2016-2018), un bénéfice jugé assez faible comparé au capital de 300 milliards de dôngs.

«Nous devons noter que VASCO n’est qu’une division de comptabilisation dépendante qui se verra bientôt restructurée afin de devenir une société par actions. Durant les premiers temps, elle fera face à de nombreuses difficultés. En effet, elle devra se concentrer dans un premier temps sur les investissements, sur le perfectionnement du système et du mécanisme, ainsi que sur l’organisation générale de la compagnie. Fatalement, les frais à dépenser pour la première période seront élevés mais diminueront progressivement avec le temps», a affirmé Vu Anh Minh.

Par Huy Hoàng - Le Courrier du Vietnam - 20 Mars 2016 __

Vietravel exploite la ligne aérienne Cân Tho - Khanh Hòa

La ligne aérienne Cân Tho - Khanh Hoà vient d’être inaugurée le 21 janvier, grâce à la coopération entre l'agence de voyages Vietravel et les Comités populaires de la ville de Cân Tho (Sud) et de la province de Khanh Hoà (Centre).

Chaque semaine, trois vols charters d'une durée d'une heure sont effectués les mardis, les jeudis et les dimanches, avec des ATR-72 de la Compagnie de services aériens du Vietnam (Vietnam Air Service Company - VASCO).

Les vols au départ de l'aéroport international de Cân Tho sont à 15h05, et le décollage à l'aéroport international de Cam Ranh (province de Khanh Hoà) à 17h00. Le billet coûte 399.000 dôngs (soit 17,9 dollars).

Selon le directeur général adjoint de Vietravel, Trân Doan Thê Duy, ces derniers temps, la demande de déplacements domestiques à des fins touristiques vers et depuis le delta du Mékong est en hausse, ce qui est un bon signe pour la rentabilité de cette nouvelle ligne aérienne.

À cette occasion, Vietravel a présenté une gamme de circuits touristiques pour le Têt de l’Année du Singe avec des départs de Hanoi, Nha Trang, Dà Lat et de Cân Tho, outre un programme de découverte des trois destinations de Cân Tho, Nha Trang et Dà Lat.

Prochainement, Vietravel compte faire appel à des investisseurs pour ouvrir des lignes aériennes vers de nombreuses villes et provinces du pays.

Agence Vietnamienne d'Information - 22 Janvier 2016