Avec 90 000 fans, “Stolen Property Report” et “HCMC Thief Hunter” sont deux pages Facebook qui rencontrent un grand succès auprès des habitants de la grande métropole du sud du Vietnam, rapporte le quotidien Tuoi Tre. “Sur ces pages, les membres du groupe postent des informations sur les cas de vol qu’ils ont résolus, ainsi que les photos des personnes arrêtées.”

Les habitants y trouvent également des informations sur la sécurité dans la ville, détaille le jounal. Les internautes y saluent le rôle de ceux qu’ils surnomment les “héros de la rue” tant ils les ont aidés à résoudre des cas de vol.

Auxiliaires autoproclamés de la police

S. raconte ainsi comment le groupe lui a permis de retrouver la moto, le smartphone et les bijoux volés à sa soeur. “Comme la police n’avait pas fait de progrès, S. a décidé de faire appel au groupe de miliciens”, détaille le quotidien. En dix jours, les “héros” avaient réussi à résoudre le cas et remis le suspect aux policiers. Lam Hieu Long, administrateur de la page Facebook de ce groupe de citoyens, assure au quotidien vietnamien :

Nous arrêtons les criminels lorsqu’ils sont pris sur le fait. Pour chaque cas, nous discutons des moyens les plus sécurisés et les plus efficaces ainsi que de l’approche légale pour arrêter les voleurs.

A double tranchant

Depuis sa formation, en 2010, le groupe a permis de résoudre plus de 200 cas, précise Tuoi Tre. “C’est une activité à double tranchant”, explique au quotidien le professeur de criminomogie Truong Van V. “D’un côté, ce groupe apporte une aide aux autorités compétentes. Mais, poursuit-il, ces ‘héros’ peuvent outrepasser leurs droits et commettre des infractions du fait de leurs méconnaisances de la loi.”

La publication sur Facebook d’informations sur les suspects “avant même que la police achève son enquête pourrait potentiellement poser des problèmes de protection de la vie privée”, précise Tuoi Tre.

Courrier International - 17 Mars 2016