"Trois policiers ont été tués et six blessés par des éclats de bombe", a assuré à l'AFP Apichart Dolor, capitaine de la police de Narathiwat, confirmant un bilan obtenu sur place par un photographe de l'AFP ayant assisté à l'évacuation des blessés dont quatre demeuraient dans un état grave.

Après l'explosion de la bombe, le convoi a essuyé des tirs nourris.

Le sud de la Thaïlande à majorité musulmane est en proie depuis plus de dix ans à un conflit séparatiste qui a fait plus de 6.500 morts, principalement des civils.

Alors que 2015 avait été une année moins meurtrière que les précédentes, ces dernières semaines ont été marquées par plusieurs meurtres de soldats et explosions de bombes.

Récemment, pour la première fois, les rebelles ont utilisé un centre de soins pour leurs combats, dans cette même province de Narathiwat.

Des pourparlers de paix lancés en 2013 par Bangkok sont aujourd'hui au point mort, avec une junte militaire au pouvoir depuis le coup d'Etat de mai 2014.

Cette région était rattachée à la Malaisie jusqu'au début du XXe siècle. La Thaïlande majoritairement bouddhiste y a mené une politique d'assimilation des musulmans autochtones.

Agence France Presse - 29 Mars 2016