En quelques jours, des centaines de tonnes de poissons morts ont été retrouvées dans les fermes d'élevage et sur les plages du centre du pays par les habitants, provoquant l'inquiétude du public et des pêcheurs.

Une conduite d'eaux usées, longue de 1,5 km et reliant la mer à l'usine d'acier de Formosa, est au centre de l'enquête lancée la semaine passée par les autorités.

«La question est de savoir ce que (Formosa) a déchargé et comment», a déclaré le vice-ministre de l'Environnement Vo Tuan Nhan cité lundi par le journal officiel Thanh Nien. Le groupe a importé quelque 300 tonnes de produits chimiques toxiques pour nettoyer la conduite d'eaux usées.

D'après le même quotidien, la construction de la conduite est légale, mais l'eau doit être retraitée avant d'être versée dans la mer.

«Vous ne pouvez pas tout avoir», a déclaré cette semaine Chou Chun Fan, directeur des relations extérieures de Formosa à la chaîne de télévision d'État VTC14.

«(Vous) devez choisir entre les poissons, les crevettes ou une aciérie», a-t-il dit sur une vidéo publiée en ligne.

Le centre du Vietnam compte de nombreuses installations industrielles. Mais le pays communiste, grâce à ses 3000 km de cotes, exporte aussi beaucoup de poissons et de fruits de mer. Un secteur qui lui a rapporté 5,8 milliards d'euros (8,3 milliards de dollars CAN) l'an passé.

Agence France Presse - 25 avril 2016