Les statistiques sont formelles : la consommation électrique dans les provinces septentrionales a fortement augmenté ces dernières années, surtout dans les localités hébergeant de nombreuses zones industrielles (Hung Yên, Bac Ninh, Thai Nguyên). «Cette croissance est estimée à 14% au premier trimestre 2016 par rapport à la même période de l’an dernier, allant jusqu’à 20-30% dans certaines localités», précise Doàn Van Sâm, vice-directeur de la Compagnie des lignes à haute tension du Nord.

À Hanoi, la hausse du mercure - avec des températures attendues flirtant avec les 40°C - devrait faire flamber la consommation pendant ces mois d’été, selon la Compagnie générale de l’électricité de Hanoi (EVN Hanoi). «La moyenne quotidienne devrait s’établir à 52,8 kWh, avec des pics à 80,7 kWh par jour», indique Vu Quang Hùng, son vice-directeur général. La croissance de la consommation électrique à Hanoi devrait atteindre à 10,8% en 2016, soit 3.491 MW.

EVN Hanoi concentre ainsi ses investissements dans les lignes électriques de 110 kV et les transformateurs avec pour objectif d’assurer un approvisionnement stable, en particulier pendant les trois mois de l’été. Pour le long terme, la filiale a lancé des projets de lignes à moyenne et à haute tension. Coût global de l’opération : 4.500 milliards de dôngs. De plus, les transformateurs pour les parties ouest et sud de la capitale seront améliorés.

Mieux alimenter le Sud

Le transport d’électricité du Nord et du Centre vers le Sud devrait atteindre 20 milliards de kWh en 2016. Pour garantir une fourniture régulière aux provinces méridionales, EVN fait tout pour approvisionner comme il se doit les centrales thermiques à charbon et à gaz liquéfié du Sud.

La puissance totale des centrales électriques du pays est actuellement de 38.800 MW. Et elle devrait être portée à 42.300 MW en 2016. Et les centrales hydroélectriques représentent encore 40% des ressources nationales. C’est pourquoi le baromètre hydrologique a une grande influence sur la production électrique.

L’inquiétude provient du phénomène climatique El Nino, qui provoque des perturbations importantes dans tout le Pacifique et devrait entraîner une période de sécheresse plus importante qu’à l’accoutumée au Vietnam, même s’il est en train de s’affaiblir. El Nino touche presque toutes les régions du pays : le Nord, la partie septentrionale du Centre, le Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) et le Sud.

Enfin, EVN augmentera ses investissements dans les énergies renouvelables, et ce sans construire de nouvelles centrales thermiques à charbon. D’après son directeur général adjoint Dinh Quang Tri, le solaire et l’éolien seront privilégiés.

Par Thê Linh - Le Courrier du Vietnam - 9 Juin 2016