Actuellement toujours dépourvue de lignes ferroviaires à grande vitesse, la Thaïlande a accéléré ces dernières années pour combler son retard en la matière. Dans les tuyaux depuis 2010 et l’approbation par le Parlement d’un plan de cinq liaisons au départ de Bangkok, les projets des lignes de TGV sont en train de prendre vie dans le Royaume, à commencer par ceux qui concernent les deux destinations prioritaires aux yeux du Premier ministre Prayuth Chanocha : Hua Hin et Pattaya. La compagnie ferroviaire de l’Etat thaïlandais (State Railway of Thailand, SRT) a ainsi annoncé en mai avoir validé la construction des lignes Bangkok-Hua Hin et Bangkok-Rayong pour un coût total de 247 milliards de bahts (environ 6 milliards d’euros) sous la forme d’un partenariat public-privé (PPP).

Pattaya et Hua Hin à environ deux heures de Bangkok en TGV

La construction des 40 kilomètres de chemins ferroviaires des deux lignes (environ 190 km pour la liaison Bangkok–Chachoengsao–Chonburi–Rayong et environ 210 km pour la liaison Bangkok–Nakhon Pathom–Ratchaburi–Phetchaburi–Hua Hin) devrait démarrer en 2017, d’après le SRT. A bord de trains pouvant aller jusqu’à 250 km/h, les voyageurs pourront rejoindre Hua Hin ou Pattaya en moins de deux heures depuis Bangkok. Actuellement, il faut environ quatre heures pour se rendre de la capitale vers les deux stations balnéaires via les actuels trains mis en place par la SRT, et les wagons mis à disposition sont plutôt rustiques. Les touristes privilégient donc logiquement le transport par taxi ou minivan. Les choses changeront sans doute avec l’arrivée des premiers TGV en Thaïlande, probablement aux alentours de l’année 2020.

Par Yann Fernandez - Thailande Actualité - 4 Juillet 2016