Répondant le 4 juillet à la question de correspondants sur la réaction du Vietnam devant l’annonce le 3 juillet de l’Administration de la sécurité maritime de la République populaire de Chine sur l’organisation de ces exercices militaires, Lê Hai Binh a déclaré que cet acte porterait encore une fois une atteinte grave à la souveraineté vietnamienne​ sur cet archipel, et qu'il irait à l'encontre des conceptions communes des dirigeants des deux pays, du droit international dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), ainsi que de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC).

Le Vietnam demande à la Chine de respecter ​sa souveraineté, d'agir avec responsabilité, de mettre fin immédiatement aux actes susceptibles de nuire à la sécurité et à la sûreté de la navigation maritime en Mer Orientale ou d'aggraver les tensions dans cette région, ainsi que de ne pas les reproduire, a souligné Lê Hai Binh.

Agence Vietnamienne d'Information - 5 Juillet 2016