Si cela marche, c'est une grande nouvelle pour la Thaïlande. L'auditeur général de la Thaïlande, Pisit Leelavachropas, a annoncé qu'il comptait distribuer plus de 4 000 pièces de tissus sacrés pour protéger ses employés et partenaires de la corruption. Il l'a annoncé samedi dernier au site du Bangkok Post, durant une cérémonie pour créer broderies sacrées.

Tableau anti-corruption

Sur la broderie, 16 symboles magiques ont été cousus en rouge et jaune aux côtés du symbole du Bureau du vérificateur général de Thaïlande. "Les broderies sacrées seront une barrière symbolique pour encourager les dépenses vertueuses" confie l'auditeur général.

La superstition est monnaie courante en Thaïlande et s'est accentuée ces dernières années. En février dernier, le Huffington Post rapportait l'histoire de ces poupées porte-bonheur qui envahissaient les rues de Bangkok.

Selon le classement sur la Perception de la corruption de Transparency International, le pays était 76e sur 175 pays. L'auditeur général est resté évasif sur la question de comment les pouvoirs magiques des broderies pourront empêcher les agents de verser dans la corruption mais évoque plutôt "un support moral".

Par Romain Mangattale - Ouest France - 12 Juillet 2016