Il a ainsi démenti un reportage de l'agence Associated Press (AP).

Selon l'AP, le Premier ministre du Cambodge Hun Sen a annoncé que la Chine allouerait près de 600 millions de dollars à son gouvernement pour soutenir les élections, la construction d'infrastructures, l'éducation et la santé du pays.

"En échange, le Cambodge soutient la Chine dans les affaires internationales, y compris le différend actuel entre Beijing et d'autres pays de l'Asie du sud-est sur la mer de Chine méridionale", a écrit l'AP.

Selon le porte-parole chinois, la Chine souhaite que les pays concernés ne regardent pas l'aide chinoise envers le Cambodge avec des lunettes teintées.

La Chine et le Cambodge, tous les deux des pays en développement, sont des voisins proches et des partenaires stratégiques coopératifs, qui possèdent une coopération sincère de long terme et se soutiennent l'un et l'autre.

Ces dernières années, la Chine a apporté son assistance et son soutien financier au Cambodge dans la limite de ses capacités, pour aider le pays à accélérer son développement et à améliorer la vie du peuple, a indiqué M. Lu.

Cette aide a été en grande partie destinée à des projets à caractère social dans les domaines des soins de santé, de l'agriculture, de la préservation de l'eau, de la culture et de l'éducation, qui ont été bien accueillis par le peuple local, a-t-il ajouté.

Agence Xinhua - 22 Juillet 2016