Après cette rencontre, plusieurs organes de presse officiels chinois, dont l’agence Chine Nouvelle (Xinhua), le site www.chinadaily.com.cn, version anglaise du China Daily, et le Quotidien du Peuple en chinois, ont cité le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc qui aurait indiqué lors de cette rencontre que "le Vietnam respectait la position de la Chine sur l’arbitrage sur la Mer de Chine méridionale qui a été unilatéralement initié par les Philippines, et soutenait que de tels litiges devraient être réglés pacifiquement au travers de négociations", et qui aurait également dit que "le Vietnam était prêt à faire avancer les négociations maritimes bilatérales et à gérer adéquatement ses différences avec la Chine, afin de contribuer à la paix et à la stabilité de la région".

En réalité, lors de sa rencontre avec le Premier ministre Li Keqiang, en abordant la question de la Mer Orientale/Mer de Chine méridionale, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a invité les deux parties vietnamienne et chinoise à observer sérieusement les accords et la conception commune des hauts dirigeants des deux pays, dont l’Accord sur les principes fondamentaux guidant le règlement de la question maritime entre le Vietnam et la Chine, convenu en octobre 2011 par les secrétaires généraux vietnamien Nguyên Phu Trong et chinois Hu Jintao, pour pousser les mécanismes de négociations maritimes en vue des progrès effectifs, bien contrôler les désaccords maritimes, ne pas conplexifier la situation, mettre en œuvre efficacement et pleinement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), parvenir au plus tôt à un Code de conduite des parties en Mer Orientale (COC), contribuant à la paix et à la stabilité dans la région. Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a également affirmé la position du Vietnam à l’égard du jugement rendu le 12 juillet par la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye sur la procédure introduite par les Philippines contre la Chine sur les revendications chinoises en Mer Orientale.

Auparavant, le 12 juillet, le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Hai Binh a souligné que le Vietnam saluait le fait que la CPA a rendu son jugement final. Le Vietnam affirme une fois de plus sa position conséquente sur ce procès telle qu’elle a été reflétée entièrement dans la Déclaration datée du 5 décembre 2014 du ministère vietnamien des Affaires étrangères, envoyée au tribunal arbitral. Dans cet esprit, le Vietnam soutient vigoureusement le règlement des litiges en Mer Orientale par les mesures pacifiques, y compris les processus diplomatiques et juridiques, le non recours à la menace ou à l’emploi de la force selon les dispositions du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, le maintien de la paix et de la stabilité dans la région, de la sécurité, de la sûreté, de la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale, le respect du principe de primauté du droit dans les mers et océans.

Le Vietnam continue d’affirmer à cette occasion sa souveraineté sur les archipels de Hoàng Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly), sur ses eaux intérieures et sa mer territoriale, son droit souverain et sa juridiction sur sa zone économique exclusive et son plateau continental définis conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, ainsi que tous ses droits et intérêts juridiques relatifs aux structures géographiques des archipels de Hoàng Sa et Truong Sa.

Agence Vietnamienne d'Information - 18 Juillet 2016