"Parmi eux, plus de 95% sont Vietnamiens", a indiqué le général Sok Phal, chef du Département général de l'immigration du Cambodge, citant les données préliminaires du recensement des étrangers.

Selon le rapport, depuis l'établissement du Département général de l'immigration en avril 2014, 10.787 migrants en situation irrégulière originaires de 68 pays, dont 9.217 Vietnamiens, ont été rapatriés vers leur pays natal.

Ces migrants expulsés n'avaient pas de document valide, comme un passeport, un visa ou un permis de travail.

Agence Xinhua - 20 Août 2016