La découverte a été faite sur le port d'Ho-Chi-Minh-ville (ex-Saïgon), la capitale économique vietnamienne. Des tests sont en cours pour déterminer de façon certaine "s'il s'agit de défenses d'éléphants", a annoncé Thanh Hung, responsable des douanes. La semaine précédente, ce sont 300 kilos d'ivoire qui ont été découverts à l'aéroport d'Hanoï, les défenses étant dans des emballages supposés contenir du verre du Nigeria. Le commerce illégal d'ivoire est la troisième forme de trafic le plus rentable après le trafic de stupéfiants et d'armes. Il est alimenté par la demande en Asie et au Moyen-Orient, où les défenses d'éléphant sont utilisées dans la médecine traditionnelle et en ornementation. Il peut être revendu jusqu'à 7000 euros le kilo.

Il reste aujourd'hui environ 450.000 éléphants sur le continent africain, et on estime à plus de 35.000 le nombre de ces animaux tués chaque année.

Le Figaro avec Agence France Presse - 7 octobre 2016