La signature de 31 documents de coopération jeudi devrait injecter davantage de vitalité aux relations étroites entre la Chine et le Cambodge.

Renforcer l'amitié profonde

De l'aéroport international de Phnom Penh au Palais royal du Cambodge, la famille royale du Cambodge a déroulé le tapis rouge pour le président Xi.

Des drapeaux chinois, des bannières et de grands écrans affichant les monuments des deux pays pouvaient être vus dans la rue principale de Phnom Penh, capitale cambodgienne, créant une atmosphère d'accueil chaleureux.

Rendant visite à la reine mère Norodom Monineath Sihanouk et déposant une gerbe devant la statue de l'ancien roi Norodom Sihanouk, le président Xi a fait état de son affection personnelle envers la famille royale du Cambodge.

"Les épreuves révèlent la véritable amitié", a déclaré le président Xi, citant un vieux proverbe chinois dans un article signé, afin de décrire les relations avec le Cambodge.

Le renforcement de l'amitié traditionnelle est évidemment le thème principal des rencontres du président Xi avec la famille royale du Cambodge et le Premier ministre cambodgien Hun Sen.

"La Chine apprécie son amitié spéciale avec la famille royale cambodgienne et attache une grande importance au développement de ses relations avec le Cambodge", a indiqué le président Xi au roi Norodom Sihamoni.

Lors de sa rencontre avec la reine mère Monineath, le président Xi a affirmé que l'amitié Chine-Cambodge est profondément enracinée dans les coeurs des deux peuples.

Durant les entretiens entre le président Xi et Hun Sen, les deux dirigeants ont convenu que les deux pays devraient continuer à être "des amis de confiance, des partenaires fidèles et une communauté de destin dans le bonheur et l'adversité".

L'amitié traditionnelle sino-cambodgienne, testée par le temps et la mutation du paysage international, s'est grandement développée grâce aux efforts déployés par les dirigeants successifs des deux pays.

"Le Cambodge et la Chine sont des frères. Ils jouissent de relations amicales inébranlables fondées sur le respect mutuel et des perceptions communes sur de nombreuses questions régionales et internationales", a indiqué Joseph Matthews, directeur du Centre de formation de l'ASEAN à Phnom Penh.

"Entrant dans une nouvelle ère, l'amitié Chine-Cambodge continuera de prospérer, rayonnant d'une nouvelle vitalité", a écrit le président Xi dans son article, faisant part de son espoir pour l'avenir de cette amitié particulière.

Débloquer le potentiel de coopération

Le Cambodge est un maillon important de la Route de la Soie maritime. La connection stratégique de l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route" et la "Stratégie rectangulaire" du Cambodge fournit de nouvelles opportunités de développement pour les deux pays.

Jeudi, le président Xi et Hun Sen ont assisté à la signature de 31 accords de coopération, dont un protocole d'entente établissant une feuille de route pour faire avancer ensemble la construction de "la Ceinture et la Route".

Les deux parties ont également signé des accords de coopération économique et technologique ainsi que sur l'avancement de grands projets de coopération en capacité de production et d'investissement.

Eang Sophalleth, porte-parole du Premier ministre, a indiqué aux journalistes que les relations Chine-Cambodge n'ont fait que se renforcer.

"C'est une visite historique, et les deux parties ont discuté afin de stimuler la coopération en tant qu'amis proches et partenaires stratégiques globaux", a-t-il ajouté.

Dans une déclaration conjointe publiée jeudi, les deux parties ont convenu d'améliorer l'alignement de l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route" avec la "Stratégie rectangulaire" du Cambodge, ainsi que celui du 13e Plan quinquennal de la Chine avec le Plan 2015-2025 pour le développement industriel du Cambodge.

Dans une interview écrite conjointe avec des médias chinois, Hun Sen a affirmé soutenir complètement l'initiative "la Ceinture et la Route", qui permettra la construction d'infrastructures et un approfondissement de l'intégration commerciale et financière en Asie, en Afrique et en Europe.

Il a ajouté que les autres initiatives chinoises que sont le Fonds de la Route de la Soie et la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII) pourront également bénéficier au développement économique et social du Cambodge.

Pou Sothirak, directeur exécutif de l'Institut cambodgien pour la coopération et la paix, a déclaré que le Cambodge s'attend à tirer d'énormes bénéfices de l'initiative "la Ceinture et la Route".

La Chine est depuis trois ans le plus grand partenaire commercial et la source d'investissement la plus importante du Cambodge. Le volume commercial bilatéral à atteint 4,4 milliards de dollars en 2015.

Lors de la visite, les deux parties se sont engagées à élargir davantage le commerce bilatéral et à fixer un objectif de cinq milliards de dollars en 2017.

La Chine encouragera ses grandes entreprises compétitives à coopérer avec le Cambodge dans les secteurs des infrastructures, de l'énergie, des télécommunications, de l'agriculture, de l'industrie et du tourisme, peut-on lire dans la déclaration conjointe publiée jeudi.

La Zone économique spéciale de Sihanoukville, en plein essor, est un témoignage de la coopération fructueuse Chine-Cambodge. En juin 2016, 100 compagnies opéraient dans la zone, pour un investissement total de 280 millions de dollars, créant plus de 13.000 emplois.

Un responsable de l'entreprise Zhejiang China Commodities City Group Co., Ltd a déclaré que grâce à l'initiative "la Ceinture et la Route", le groupe guidera de plus en plus de petites et moyennes entreprises dans l'exploration du marché au Cambodge, ce qui permettra d'offrir davantage de produits de qualité pour les consommateurs cambodgiens et de créer des emplois dans le pays.

Renforcer la collaboration et les échanges

Lors de la visite de M. Xi, les deux parties ont convenu de renforcer les communications stratégiques et de faire des contributions positives à la paix, à la stabilité, au développement et à la prospérité dans la région ainsi que dans l'ensemble du monde.

Concernant les affaires internationales et régionales, la Chine et le Cambodge ont atteint un large consensus politique de haut niveau, a affirmé l'ambassadeur chinois au Cambodge Xiong Bo, ajoutant que cela a été notamment important pour résoudre la question de la mer de Chine méridionale.

Dans la déclaration conjointe, les deux parties ont indiqué que la question de la mer de Chine méridionale ne constituait pas un problème entre la Chine et l'ASEAN, et qu'elle devrait être résolue de manière pacifique par des consultations amicales et des négociations entre les pays souverains directement concernés.

Les deux pays ont également convenu de consolider leur coordination au sein des cadres multilatéraux tels que l'ONU, le Sommet Asie-Europe (ASEM), le groupe de Coopération de l'Asie de l'Est et le groupe de Coopération Lancang-Mékong, tout en maintenant une communication étroite et efficace sur les questions touchant aux intérêts majeurs de l'un et de l'autre.

"L'objectif d'une telle collaboration est de défendre les intérêts communs de nos deux pays et d'autres pays en développement, et de construire une communauté asiatique avec un futur partagé", a déclaré M. Xi dans son article.

Lors de cette visite, la Chine et le Cambodge ont également convenu de renforcer les échanges entre les peuples en intensifiant sans cesse la coopération dans l'éducation, la culture, le tourisme et la santé.

Le Cambodge est la première étape de la tournée de M. Xi dans trois pays asiatiques. Il est arrivé vendredi au Bangladesh et se rendra ensuite dans l'Etat indien de Goa (sud-ouest) pour assister au sommet des BRICS.

Agence Xinhua - 14 Octobre 2016


Chine et Cambodge signent 31 documents de coopération

Dans le cadre de la visite officielle au Cambodge du président chinois Xi Jinping, 31 documents de coopération bilatérale ont été signés le 13 octobre à Phnom Penh, couvrant entre autres l'économie, la technologie, les infrastructures, la lutte contre l​a traite humaine, la fiscalité et la coopération maritime.

Par ailleurs, deux conventions du gouvernement chinois, l’une ​à titre d’aide non remboursable de 1.200 millions de yuans (soit 178,41 millions de dollars) et l’autre à titre de prêt de 400 millions de yuans (soit 59,48 millions de dollars), ont également été signées pour le Cambodge.

Durant son séjour, Xi Jinping a eu un entretien avec le Premier ministre Samdech Hun Sen et une entrevue avec le roi du Cambodge, Norodom Sihamoni. Il a rendu une visite de courtoisie à la reine-mère Norodom Monineath Sihanouk.

Il a aussi assisté à la cérémonie d’inauguration du Centre culturel de Chine au Cambodge.

Agence Vietnamienne d'Information - 14 Octobre 2016