Le Vietnam a été au centre de la politique de "rééquilibrage" ou "pivot" vers l'Asie-Pacifique de sa politique étrangère, destiné notamment à renforcer l'influence américaine dans la région face à la Chine. "Je suis ravi d'être de retour au Vietnam, pays avec lequel nous continuons à renforcer notre relation", a déclaré M. Kerry lors d'une rencontre vendredi avec le ministre des Affaires étrangères Bui Thanh Son et le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc. "De plus en plus, les Etats-Unis et le Vietnam deviennent des partenaires dans de nombreux domaines", s'est-il réjoui.

Les mandats de Barack Obama auront été marqués par la levée totale de l'embargo sur les armes, la forte croissance des relations commerciales et également la signature du traité de libre-échange trans-pacifique (TPP), une priorité commerciale de l'administration américaine sortante. Mais l'arrivée prochaine de Donald Trump va ouvrir une période d'incertitudes pour les deux pays. Le président américain élu, qui a multiplié les attaques contre la mondialisation pendant la campagne, a promis qu'au premier jour de son mandat il engagerait le retrait des Etats-Unis du TPP, un accord "terrible" qui "viole" les intérêts des travailleurs américains selon lui.

John Kerry, qui a choisi de faire de sa quatrième et dernière visite au Vietnam en tant que secrétaire d'Etat, un rendez-vous politique mais aussi personnel, a aussi évoqué les droits de l'Homme dans ce pays communiste à parti unique. "Il y a eu beaucoup de progrès, mais il y a encore des défis comme vous le savez", a-t-il expliqué en réponse à une question d'un journaliste. Dirigé par un gouvernement communiste depuis la réunification, le Vietnam est régulièrement dénoncé pour sa répression de toute opposition politique.

Après des réunions officielles à Hanoï, Kerry s'envole pour Ho Chi Minh-Ville avant de se rendre à Ca Mau, revenant dans le sud du pays sur les lieux d'une embuscade vécue en 1969. Cet ancien combattant est marqué par son service au Vietnam (1967-1970), comme commandant d'un bateau-patrouilleur, dont il est revenu bardé de médailles, mais aussi transformé en grand sceptique de l'interventionnisme militaire à tout crin.

Les Etats-Unis et le Nord-Vietnam se sont affrontés militairement pendant une décennie dans un conflit qui a pris fin en 1975 par la réunification du Vietnam. Les millions de morts côté vietnamien et les dizaines de milliers de soldats américains tués ont traumatisé les deux nations.

Agence France Presse - 13 Janvier 2017