Les inondations qui touchent depuis une semaine le sud de la Thaïlande, après des pluies diluviennes, ont fait au moins quarante morts, selon les autorités, et causé de sérieux dégâts aux infrastructures, notamment dans l’industrie du caoutchouc. Le tourisme, secteur clé, pourrait aussi souffrir de ces inondations exceptionnelles qui affectent 1,6 million de personnes. De nombreux axes routiers et ferroviaires ont été coupés.

Le pire encore à craindre

Le responsable du service de prévention des catastrophes naturelles a déclaré dimanche 15 janvier que le pire était encore à craindre. La saison des pluies en Thaïlande se termine normalement en novembre.

Dans l’industrie du caoutchouc, pour laquelle ces inondations font suite à une période de sécheresse, il y a quelques mois, les dégâts dans les plantations sont les pires en dix ans. La Thaïlande est le premier exportateur au monde de caoutchouc naturel, en concurrence avec l’Indonésie. La production pour la saison 2016-2017 devrait connaître une baisse de 10 %, selon les responsables du secteur.

Le Monde - 15 janvier 2017