Une première pour un empereur japonais. Ce voyage historique consacre le rapprochement de Hanoï avec l’ancien occupant entamé au début des années 2000 et qui n'a cessé de se renforcer.

Ce sera le point d’orgue de la visite. Jeudi 2 mars, l'empereur Akihito et son épouse Michiko rencontreront une dizaine de femmes et d’enfants de soldats japonais. Ce geste très symbolique devrait contribuer à l'apaisement sur le chapitre de l'occupation japonaise du Vietnam entre 1940 et 1945. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, quelque 700 soldats de l'armée nipponne avaient choisi de rester au Vietnam. Et en 1954, après l'indépendance, certains ont dû quitter le pays sans pouvoir emmener leur famille avec eux.

Les relations diplomatiques entre les deux pays remontent à 1973. Des relations jalonnées de hauts et de bas, mais qui n'ont cessé de se resserrer depuis la signature d’un partenariat de confiance et de stabilité en 2002.

Le Japon est aujourd'hui le premier bailleur de fonds du Vietnam pour l’aide à la coopération, et le second investisseur direct après la Corée du Sud. Ces dernières années, les deux pays ont également renforcé leurs liens sur le plan stratégique, notamment face aux ambitions maritimes de la Chine. En janvier, le Premier ministre japonais Shinzo Abe, en visite à Hanoï, a offert un milliard de dollars au Vietnam pour qu’il renforce sa sécurité maritime.

Radio France Internationale - 28 février 2017